Remaniement : Contre vents et marées, Akhannouch s’enracine à l’Agriculture

Malgré la tourmente de ces dernières semaines, le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch se maintient au même portefeuille dans le nouveau gouvernement nommé le 9 octobre par le roi Mohammed VI.

Par

Le ministre de l'Agriculture Aziz Akhannouch, lors d'une séance de questions orales au Parlement en avril 2019. Crédit: Rachid Tniouni/TELQUEL

Sa présence, ou non, dans le nouveau gouvernement était l’un des points les plus attendus de ce remaniement. Face à des RNIstes “sereins” quant au maintien de leur chef de file au sein de l’Exécutif, des PJDistes laissaient entendre que le ministre de l’Agriculture était en ballotage. En fin de compte, Aziz Akhannouch figure bel et bien dans l’architecture du nouveau gouvernement El Othmani nommé le 9 octobre par le roi Mohammed VI. Le président du RNI rempile au ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, où il fêtera la semaine prochaine ses 12 ans à la tête de ce maroquin doté d’un budget de près de 20 milliards de dirhams annuels. Si le départ d’Aziz Akhannouch a été évoqué, c’est que son maintien va à l’encontre de nombre de principes qui avaient été annoncés comme directeurs pour la constitution…

article suivant

Reprise des cours en présentiel : le débat qui agite la rentrée scolaire