Comment l'Académie de Casablanca va inspecter les écoles privées

Près d’un tiers des établissements d’enseignement privés de Casablanca-Settat sera bientôt passé au peigne fin. Une commission de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) se chargera du contrôle des établissements qui s’attirent les foudres des citoyens, pour veiller au respect du cahier des charges auquel ils sont soumis. Les détails exclusifs obtenus par TelQuel. 

Par

AREF de Casablanca-Settat.

Les établissements d’enseignement privés seront bientôt contrôlés. A en croire Abdelmoumen Talib, le directeur de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de la région Casablanca-Settat, c’est une commission spéciale qui se chargera de veiller au respect du cahier des charges auquel ils sont soumis, et devra dans un premier temps couvrir 30 % des 1200 établissements d’enseignement privés de la région. Afin d’effectuer les contrôles sur cette région où 25 % des élèves sont inscrits dans le secteur privé, une équipe sera composée d’enseignants et éducateurs assermentés qui remplissent un certain nombre de critères comme l’expérience et “surtout la transparence”, nous indique Abdelmoumen Talib, qui se dit conscient que ces commissions ont tardé à être véritablement actives, alors que leur création a été instituée il y…

article suivant

20 septembre : 35 décès et 1924 nouveaux cas de contamination, le Maroc franchit la barre des 100.000 cas