Bientôt un nouveau gestionnaire pour la gare routière Ouled Ziane

Le Conseil de la ville de Casablanca se dirige vers la création d’une nouvelle société de développement local (SDL) pour gérer la gare routière Ouled Ziane. La décision sera officiellement approuvée lors de la session d’octobre du Conseil.

Par

gare ouled ziane, voyageur, taxi, gare
Yassine Toumi/TelQuel

Une nouvelle société de développement local (SDL) verra le jour à Casablanca. Selon le président du Conseil de la ville, Abdelaziz El Omari, cette SDL sera en charge de la gestion de la gare routière Ouled Ziane. La décision sera officiellement entérinée lors de la session ordinaire du Conseil de la ville de Casablanca qui se tiendra le 17 octobre.

L’histoire d’un insuccès

Censée être une vitrine de la capitale économique, la gare Ouled Ziane est devenue le synonyme même de l’anarchie. Insécurité, arnaque, délabrement… Les maux de la principale gare routière du pays, qui s’étale sur une superficie de 4 hectares et compte 32 guichets et 72 locaux commerciaux, sont multiples et n’ont jamais été réglés. A commencer par la société Erreda Immobilier qui est chargée depuis fin 2013 de la gestion de la gare. “La situation actuelle de cette infrastructure,…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés