Qui a fait main basse sur la prière malékite ?

Les Marocains ont toujours prié les bras le long du corps, comme le veut le rite malékite. Au début des années 1980, des idéologues ont infiltré les mosquées du royaume pour convaincre les fidèles que cette coutume était une hérésie. Elle est aujourd'hui en voie de disparition.

Par

La plupart des Marocains ont adopté la position de qabd. Ici, à la mosquée Hassan II de Casablanca Crédit: Yassine Toumi

La scène se déroule le vendredi 1er septembre 2017, jour de l’Aïd El Adha. Le roi Mohammed VI se trouve à la mosquée d’Ahl Fès à Rabat pour accomplir la prière de dohr. Aux côtés du monarque, les deux princes Moulay Hassan et Moulay Rachid, ainsi que le chef du gouvernement Saâdeddine El Otmani. L’imam prononce la chahada, les fidèles se lèvent, la prière débute. C’est alors que certains téléspectateurs ont été étonnés de voir le chef du gouvernement effectuer une partie de sa prière avec les deux mains croisées sur la poitrine. Une façon de prier très différente de celle observée par le roi et les deux princes, avec les deux bras relâchés le long du corps. Dès le lendemain, des articles de journaux fleurissaient sur internet pour commenter “l’étrange manière de…

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles