Karim Ziad : “La France a peur du changement en Algérie”

DR

Smyet bak ? Mustapha. Smyet mok ?  Malika. Nimirou d’l’passeport ?  Vous pouvez mettre le numéro que vous voulez. Merci, mais ce n’est pas le but… C’est que je ne le connais pas par cœur. Est-ce que vous avez fait un tour en Algérie depuis le début de la contestation en février dernier ? Je n’ai toujours pas eu l’occasion de m’y rendre, mais il faut que je le fasse, pour soutenir le mouvement de protestation. Vous savez, je travaille beaucoup en ce moment. J’étais au Japon, après j’ai fait le Festival d’Essaouira puis Mawazine et Jazzablanca… Et tout mon mois de juillet sera chargé, mais inchallah au mois d’août je vais y aller. Vous suivez au moins ce qui se passe là-bas ? Évidemment, je suis au fait de ce qui s’y passe. Il y a eu d’ailleurs aujourd’hui (vendredi 5 juillet, ndlr) une grande manifestation à Alger. Le mouvement de protestation en Algérie a fait preuve d’une grande exemplarité. Vous n’avez pas peur que l’armée tue l’espoir de tout un peuple ?  Le peuple…

article suivant

Bientôt de l’hydroxychloroquine en vente dans les pharmacies et un retour de la vitamine C en rayon ?