Saaid Amzazi : “Nous avons demandé à l’Intérieur de nous aider à contacter les parents”

Dans cet entretien, le ministre de l'Education et de l'Enseignement supérieur Saaid Amzazi livre sa vision de la crise des facultés de médecine. Une crise qui de son propre aveu a pris une “tournure incompréhensible”. Face à un conflit qui est devenu un “débat de société”, il revendique la “fermeté” et la cohésion du gouvernement.

Par

Saaïd Amzazi, ministre de l'Education nationale. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

TelQuel : Où en êtes-vous du traitement des revendications estudiantines ? Saaid Amzazi : Le fond du problème est complètement en dehors des questions académiques et pédagogiques. Les terrains de stage, la mention, etc. Tout cela a été réglé. 14 points ont été satisfaits et garantis par le gouvernement. Le seul point qui reste c’est celui du concours du résidanat. Mais comment la question est-elle posée par les étudiants?  “Non au privé, non à la privatisation!” Ce n’est pas une revendication estudiantine, je suis désolé, c’est un débat de société. L’initiative de la mise à pied des trois professeurs est-elle venue du ministère de l’Education ? La décision de suspension est signée par le ministère de l’Education. C’est notre propre initiative. Elle a été approuvée par le…

article suivant

Introduction en bourse : Aradei Capital reçoit le feu vert de l’AMMC