Ali Safraoui, fédérateur de matière grise

Avec Kawalis, Ali Safraoui promeut les initiatives citoyennes et met en lien porteurs de projets, entreprises et ONG.

Par

Débuts à tâtons

Agé de seulement vingt-trois ans, Ali Safraoui a grandi à Casablanca dans une fratrie de quatre sœurs, qui lui apprend à écouter et à se sociabiliser. Quant à son caractère posé et discret, il le doit à son sport fétiche, le golf, qu’il pratique en compétition depuis ses douze ans. Après un parcours scolaire excellent à l’Ecole Massignon de Casablanca, il décolle pour Paris. “Il fallait vite s’habituer à cette nouvelle culture et, scolairement, c’était très exigeant. Le changement a été brutal”, précise-t-il. Pour la première fois, durant son année de prépa en Physique-Chimie et Sciences de l’ingénieur au prestigieux lycée Fénelon, il se trouve en difficulté. “Je n’aimais pas ça et j’étais mauvais. J’ai vécu cette année comme un échec”, reconnaît-il. Pourtant, c’est ce qui le transforme: “Je me suis dit que je ne ferai que ce que j’aime. L’échec n’est pas si grave.” Il s’oriente alors vers l’Economie option…

article suivant

Qui de Nizar Baraka ou de Chakib Benmoussa assurera le suivi du nouveau modèle de développement ?