Bourita: Le Maroc n’a “pas pris connaissance” du plan de paix de Kushner

Bourita: Le Maroc n’a “pas pris connaissance” du plan de paix de Kushner

Selon le ministre des Affaires étrangères, le roi Mohammed VI et le conseiller présidentiel américain Jared Kushner se sont contentés d’évoquer la relation bilatérale entre le Maroc et les États-Unis ainsi que des questions d’ordre régional lors de leur rencontre le 29 mai à Rabat.

Par

Le roi Mohammed VI offre un iftar en l'honneur de M. Jared Kushner, Conseiller principal du Président américain Crédit: MAP

A l’occasion d’une conférence de presse tenue le 8 juin avec son homologue français Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères marocain Nasser Bourita a évoqué la rencontre entre le roi Mohammed VI et le gendre et haut conseiller du président américain Donald Trump, Jared Kushner qui s’est tenue le 29 mai au Palais royal de Rabat.

Alors qu’il était venu dans la capitale pour son plan de paix pour le Proche-Orient, Jared Kushner n’aura en fait eu l’occasion que de discuter « de la relation bilatérale entre les deux pays (le Maroc et les États-Unis, ndlr) ainsi que des récents développements dans la région (au Moyen-Orient, ndlr) » a indiqué Nasser Bourita.

Interrogé sur le plan de paix élaboré par Washington, le ministre des Affaires étrangères a indiqué « que le Maroc n’a pas eu connaissance d’un quelconque plan de paix et ne se prononcera qu’à partir du moment où il connaîtra les détails de cette initiative ». Il ajoute que la position du Maroc sur le sujet « est connue », sans la détailler. Ces déclarations semblent donc indiquer que le plan de paix n’a à aucun moment été évoqué lors de la rencontre entre Jared Kushner et Mohammed VI.

Quelques jours après la rencontre entre Jared Kushner et Mohammed VI, le souverain jordanien Abdallah II avait salué la position adoptée par le Maroc en déclarant : « La position jordanienne est la même (que celle du Maroc, NDLR). Ensemble, nous allons relever tous les défis. Je présente mes respects et mon remerciement  à mon frère et cousin, Mohammed VI, le souverain marocain. Il n’y a pas de meilleure position que la sienne par rapport à Al Qods »

Les États-Unis présenteront les 25 et 26 juin au Bahreïn le volet économique de leur plan de paix pour le Moyen-Orient. La réunion devrait selon toute vraisemblance être boycottée par la Palestine.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères français a également indiqué ne pas connaître les détails de cette initiative américaine quelques jours seulement après sa participation à la rencontre le président français Emmanuel Macron et Donald Trump  le 6 juin. Le chef de la diplomatie française a également affirmé que la France et le Maroc partageaient la même position et plaident tous les deux pour « une solution à deux Etats ayant tous les deux Jérusalem pour capitale ».

article suivant

Faillite de Thomas Cook, menace sur le tourisme marocain ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.