Afrique du Sud: des élections sous le signe de la résignation

Ce mercredi 8 mai, des millions de Sud-africains ont voté pour élire leurs représentants nationaux et provinciaux. 25 ans après la fin de l’apartheid, l’ANC est assuré de l’emporter mais n’a jamais été autant en danger. Reportage dans le township d’Alexandra, à Johannesburg.

Par

Bureau de vote à Alexandra, township aux abords de Johannesburg. Crédit: Lina Rhissi

Phalane Motswi, 76 ans, a fait la queue plus d’une heure pour atteindre la tente blanche qui fait office de bureau de vote dans une rue du township d’Alexandra, le plus pauvre de Johannesburg. “Beaucoup de choses ont changé depuis 1994, mais c’est toujours important de voter. Peut-être qu’il peut y avoir un peu de changement”, dit le Sud-africain qui a vécu la fin de l’apartheid et montre fièrement l’encre noire indélébile sur son pouce, signe d’un vote validé. Comme 26 millions de ses compatriotes, ce mercredi 8 mai, il a été appelé à élire les députés nationaux et provinciaux qui détermineront le prochain président de la république et les premiers ministres des neufs provinces d’Afrique du Sud. Alors que le pays fêtait il y a quelques jours les 25 ans de la fin de l’apartheid, le…

article suivant

Maroc-Ethiopie: Le mégaprojet d'usine d'engrais à 3,7 milliards de dollars officiellement scellé