Mohamed Nedali: “J’ai vu le niveau intellectuel et culturel de mes élèves baisser depuis qu’ils n’ont plus la capacité de lire et de comprendre en français”

TelQuel ouvre ses colonnes à des intellectuels et des experts qui appellent à libérer l’école des griffes de l’idéologie pour sauver l’avenir de notre éducation. Voici l'avis de Mohamed Nedali, écrivain et ex-professeur de français.

Par et

Mohamed Nedali, écrivain et ex-professeur de français a vécu au plus près la déliquescence de l’enseignement public en tant que professeur de français à Tahannaout. Crédit: DR

Ayant enseigné durant une trentaine d’années au lycée public marocain, j’ai été témoin des dégâts considérables provoqués par l’arabisation de l’enseignement. J’ai vu le niveau intellectuel et culturel de mes élèves baisser d’année en année depuis qu’ils n’ont plus la capacité linguistique de lire et de comprendre en français ; j’ai vu leur mentalité se fermer, leur esprit critique s’estomper, leur sens…

article suivant

Chronique d'un confinement. Jour 19.