La justice maintient les deux inculpations de Tariq Ramadan pour viols

La justice maintient les deux inculpations de Tariq Ramadan pour viols

La justice française a rejeté le 14 mars la demande de levée des deux inculpations pour viol réclamée par l'islamologue suisse Tariq Ramadan, remis en liberté mi-novembre après neuf mois de détention provisoire.

Par

La chambre de l’instruction a confirmé la décision des juges qui avaient considéré l’été dernier cette requête « prématurée ». L’intellectuel musulman est inculpé depuis le 2 février 2018 pour deux viols, dont un sur personne vulnérable, des accusations qu’il conteste fermement.

à lire aussi

article suivant

Omar Seghrouchni : “Sur l’accès à l’information, les attentes sont fortes voire surdimensionnées”

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.