Un fonds de 10 millions de dollars pour promouvoir l'emploi au Maroc

Un fonds de 10 millions de dollars pour promouvoir l'emploi au Maroc

L’Agence Millennium Challenge Account-Morocco a organisé ce mardi à Rabat une rencontre d’information sur son nouveau programme d’emploi dénommé “Programme Emploi FBR”. Son objectif ? Améliorer l’employabilité des populations ayant des difficultés à s'insérer dans le monde professionnel.

Par

Place à l’innovation. Pour promouvoir l’emploi, l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) table sur un nouveau mode de financement de projets basé sur les résultats (FBR). Et pour le vulgariser, l’Agence a organisé ce mardi à Rabat, une session d’information dans le cadre de l’appel à projets pour sélectionner les candidats éligibles au “Programme Emploi FBR”.

Fruit d’un partenariat entre la MCA-Morocco, le ministère du Travail et de l’insertion professionnelle et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), ce programme, qui relève du plan de coopération « Compact II », vise à améliorer l’employabilité des populations en difficulté d’insertion sur le marché du travail. Sa cible : une population estimée entre 6.000 et 9.000 personnes constituée particulièrement de femmes, des non-diplômés et des diplômés de l’enseignement supérieur ou de la formation professionnelle en situation de chômage de longue durée. Son objectif : “accompagner ces populations jusqu’à l’insertion sur le marché du travail”, explique Abdelghni Lakhdar, directeur général de MCA-Morocco.

Le concept du projet

Le programme Emploi FBR se distingue d’autres modèles de financement de programmes sociaux par le fait qu’une partie des fonds déboursés dans son cadre est consacrée à la vérification de l’atteinte des objectifs fixés. Il s’agit “d’une méthode préconisée qui accorde un intérêt particulier aux résultats en termes d’insertion professionnelle et à une population moins servie par les instruments de politique publique de l’emploi, à savoir les non-diplômés”, détaille Abdelghni Lakhdar.

Le programme Emploi FBR financera les projets présentés par les prestataires sélectionnés par la voie d’un appel à projets concurrentiels. Les ONG, associations nationales ou internationales, ainsi que les prestataires privés nationaux ou internationaux opérant dans le domaine de l’intermédiation pourront postuler. Ces derniers seront invités à soumettre des propositions de projet en mesure d’assurer des services d’intermédiation, et de formation qualifiante si nécessaire, visant l’insertion et le maintien dans un emploi formel des personnes ayant du mal à intégrer le marché de l’emploi.

Une évaluation rigoureuse

Les candidats potentiels sont appelés à soumettre leurs candidatures par voie postale, mais également sur le site de la MCA-Morocco, et ce avant le 29 avril. Après la soumission des projets, un panel d’évaluation se chargera de leur sélection en deux phases. La première consistera à présélectionner les propositions qui remplissent les conditions d’éligibilité et de pertinence. La seconde phase offrira aux prestataires présélectionnés l’occasion de réviser leurs propositions en intégrant les avis et orientations du panel d’évaluation.

Afin d’assurer que les prix fixés pour la réalisation des résultats de fin de formation, d’insertion et de maintien en emploi à six mois soient de caractère raisonnable, les prix proposés feront également l’objet d’une analyse rigoureuse de la part de la MCA-Morocco.

Par ailleurs, les projets sélectionnés, qui feront l’objet d’une convention entre les prestataires sélectionnés et l’Agence, devront être exécutés dans les 16 mois suivants la date de signature de la convention, soulignent les organisateurs, tout en insistant sur l’importance du budget destiné au financement desdits projets qui s’élève à 10 millions de dollars.

Un soutien gouvernemental

Présent lors de cette session d’information, le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Yatim,  n’a pas manqué de manifester l’engagement du gouvernement quant à la réussite de ce programme à “fort potentiel de création d’emplois”. En plus de l’accompagnement de la MCA-Morocco, depuis le lancement effectif du projet, le 7 mai 2018, le ministre s’est engagé à “mettre à la disposition des chercheurs d’emploi, notamment les jeunes, les outils nécessaires leur permettant d’acquérir les compétences techniques, les aptitudes linguistiques et comportementales pour répondre aux attentes des employeurs”. Il a également appelé à “une mobilisation nationale globale des instances gouvernementales, et aussi et surtout, des entreprises, de la société civile, et des jeunes eux-mêmes qui doivent se prendre en main, pour construire leur avenir” pour relever le défi de l’emploi.

Pour rappel le programme Emploi FBR s’inscrit dans le cadre du deuxième programme de coopération (Compact II) entre le Maroc et le gouvernement américain, représenté par MCA-Morocco, et dont l’objectif est de rehausser la qualité du capital humain et d’améliorer la productivité du foncier. Entré en vigueur le 30 juin 2017, et doté d’un budget de 450 millions de dollars, ce programme s’articule autour de deux axes : un volet éducation et formation pour l’employabilité qui englobe le Programme Emploi FBR, et un autre visant à améliorer la productivité du foncier.

article suivant

Les Marocains du Golfe ont transféré 11,6 milliards de dirhams au Royaume en 2018

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.