En Italie, face à Salvini, une armée de maires

La nouvelle loi sur l’immigration, défendue par le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, provoque une levée de boucliers chez une centaine de maires outrés par les dérives liberticides du patron de la Ligue.

Par

L'Italie peine à trouver une opposition capable de tenir tête à Matteo Salvini. Crédit: AFP

Par Tommaso Marro Mesdames et messieurs, voici le secrétaire fédéral de la Ligue du Nord au Sud de l’Italie: le capitaine Matteo Salvini!”. C’est ainsi qu’on introduit le ministre de l’Intérieur italien à Vasto, dans les Abruzzes, le 20 janvier 2019. L’actuel homme fort du gouvernement Conte est accueilli par une salve d’applaudissements lors de cette étape de campagne comptant pour les élections régionales du 10 février. Le parti d’extrême droite représenté par Salvini, la Ligue, surfe sur des sondages très favorables. Avec 36% d’intentions de vote au prochain scrutin, celui que l’on surnomme “Il Capitano” parade. Il se présente même vêtu d’une veste de sapeur-pompier, malgré les mises en garde du syndicat USB représentant cette profession, qui a porté plainte contre le ministre pour “usage inapproprié” de leur tenue en public. Mais Salvini n’en a cure. Sa montée en puissance, dopée par un discours sécuritaire des…

article suivant

Report des activités prévues à l'occasion de la fête du trône