9,5 tonnes de cocaïne saisies à bord d'un bateau à destination de Tanger

9,5 tonnes de cocaïne saisies à bord d'un bateau à destination de Tanger

Le navire, qui se dirigeait vers Tanger, avait dû faire escale à Praia en raison de la mort d'un membre de l'équipage russe.

Par

Crédit : Police judiciaire du Cap-Vert

La police cap-verdienne a saisi jeudi soir une quantité record de 9,5 tonnes de cocaïne au port de Praia sur un navire battant pavillon panaméen, dont les 11 membres d’équipage, tous russes, ont été arrêtés, a annoncé vendredi la police dans un communiqué. Il s’agit de la plus importante saisie de drogue officiellement réalisée dans l’archipel, où la police avait découvert en octobre 2011 près de 1,5 tonne de cocaïne dans un immeuble de Praia, la capitale, lors d’une opération baptisée « Lancha Voadora » (« Hydravion »).

Les 11 membres d’équipage du bateau ESER, tous de nationalité russe, ont été arrêtés et remis aux autorités judiciaires, selon le communiqué de la police, soulignant que la drogue était dissimulée dans 260 colis à l’intérieur du navire. « Le cargo venant d’Amérique du Sud avait pour port de destination Tanger mais s’est arrêté au port de Praia pour se conformer aux procédures judiciaires liées au décès à bord d’un membre de l’équipage« , a précisé la police.

« Mais avant l’arrivée du bateau au port de Praia, la police était déjà en possession d’informations indiquant qu’il s’agissait d’un navire soupçonné de transporter une quantité indéterminée de stupéfiants« , selon le texte. La saisie a été réalisée grâce à un échange d’informations entre la police cap-verdienne et le Centre maritime d’opérations antidrogue MAOC (MAOC-N, Maritime analysis and operation center – narcotics), à Lisbonne, selon la même source. La police judicaire cap-verdienne a publié ce lundi des photos de l’opération d’incinération des 9570 kilogrammes de cocaïne.

Les onze membres d’équipage ont été placés en détention préventive jusqu’à la fin de l’enquête, révèle l’AFP de sources judiciaires. « Ils ont fourni très peu d’informations lors de ces interrogatoires », a affirmé à l’agence de presse une source proche du dossier, ajoutant que « face au silence de ces citoyens russes, les autorités judiciaires cap-verdiennes ont décidé de les envoyer en détention préventive pendant la durée de l’enquête« . L’enquête devra notamment élucider la mort présumée à bord d’un des membres d’équipage, qui a contraint le cargo en provenance d’Amérique du Sud, à destination du port marocain de Tanger, à faire escale au Cap-Vert.

Avec AFP

article suivant

Nasser Zefzafi et cinq autres détenus rifains souhaitent être déchus de la nationalité marocaine

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.