Le divorce des actionnaires de Platinum Power

Créée en 2012 par Omar Belmamoun et le fonds américain Brookstone Partners de Michael Toporek, la première entreprise marocaine privée de production d'énergie hydroélectrique est au bord de la faillite. En cause, une guerre ouverte entre les deux actionnaires principaux.

Par

DR

Créée en 2012 par Omar Belmamoun et le fonds américain Brookstone Partners de Michael Toporek, la première entreprise marocaine privée de production d’énergie hydroélectrique est au bord de la faillite. En cause, une guerre ouverte entre les deux actionnaires principaux.

Nous sommes des marathoniens, nous développons nos projets depuis six ans déjà. La rentabilité sera au rendez-vous à partir de 2019”, nous déclarait en 2017 Omar Belmamoun, le PDG de Platinum Power. En 2019, cet objectif n’a pas été atteint, loin s’en faut. La première entreprise marocaine spécialisée dans l’énergie hydroélectrique est au bord de la faillite, contrairement à ce que nous écrivions la semaine dernière. En toile de fond, une guerre ouverte entre les deux actionnaires principaux. D’un côté, Omar Belmamoun, PDG de l’entreprise et actionnaire à hauteur de 41,8%, à travers sa structure Luminy Invest. Il soupçonne son partenaire américain de vouloir l’écarter pour vendre l’entreprise à des investisseurs étrangers. De l’autre côté, Michael Toporek et son fonds de capital-investissement Brookstone Partners, détenant également 41,8% de Platinum Power. Il accuse le dirigeant marocain de mauvaise gestion et exige…

article suivant

Le Palais décide de reporter les célébrations de la fête du trône