Köhler attendu devant le Conseil de sécurité sur fond de tensions avec le Polisario

Köhler attendu devant le Conseil de sécurité sur fond de tensions avec le Polisario

L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU est attendu ce 29 janvier pour un briefing devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Il devrait être question de la table ronde de Genève de décembre et de l'adoption en janvier d'une modification de l'accord agricole Maroc-UE.

Par

L'envoyé personnel d'Antonio Guterres pour le Sahara, Horst Köhler. Crédit: AFP

Trois mois après l’adoption, au mois d’octobre, de la dernière résolution prorogeant le mandat de la Mission des Nations Unies au Sahara (Minurso), c’est un bilan de mi-parcours que Horst Köhler viendra présenter lors de son passage devant le Conseil de sécurité ce 29 janvier.

Selon le site spécialisé dans l’actualité onusienne whatsinblue.org, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara devrait notamment revenir sur la table ronde qui s’est tenue les 5 et 6 décembre à Genève et à laquelle ont pris part le Maroc, le Polisario, l’Algérie et la Mauritanie.

Ces discussions, qui intervenaient près de six ans après les derniers pourparlers de Manhasset, avait abouti à l’élaboration d’un communiqué appelé « Déclaration de Genève pour le Sahara occidental » dans laquelle les quatre parties reconnaissent « que la coopération et l’intégration, et non pas la confrontation, constituent les meilleurs moyens de faire face aux défis de la région ».

Les participants à cette table ronde se sont également mis d’accord sur le fait que « résoudre le conflit permettrait de contribuer à l’amélioration des vies des habitants de la région ». Ils avaient également convenu d’organiser une nouvelle table ronde durant le premier trimestre 2019 sans toutefois fixer de dates précises.

Les discussions lors de ce briefing devraient également porté sur l’adoption en janvier, par le parlement européen, de la modification de l’accord agricole Maroc-UE qui inclut de manière explicite le Sahara indique Whatsinblue.org.

Echanges d’accusations

L’adoption de cet accord est d’ailleurs dénoncée dans une lettre adressée par le Polisario au Conseil de sécurité et relayée par le représentant permanent de la Namibie auprès de l’ONU. Dans cette missive datée du 18 janvier, le mouvement séparatiste appelle notamment l’instance décisionnelle des Nations unies à « encourager » les membres de l’Union européenne à revoir leur position concernant l’accord agricole qui est qualifié d’ « illégal ».

L’envoi de cette lettre du mouvement séparatiste intervient quelques jours seulement après la dénonciation, par la diplomatie marocaine, de « violations » et de « provocations » dans « la zone tampon de Guergarate, ainsi qu’à l’Est du dispositif de défense au Sahara Marocain ».  Dans ce courrier daté du 11 janvier, et également adressé au Conseil de sécurité, le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a évoqué trois violations distinctes ayant lieu les 6, 7 et 8 janvier.

Nouveaux acteurs

A noter que ce briefing de Horst Köhler se déroulera en présence de représentants de pays ayant récemment rejoint le Conseil de sécurité. Parmi eux, on retrouve notamment l’Afrique du Sud, soutien traditionnel du Polisario, mais également l’Indonésie, soutien traditionnel de la souveraineté territoriale du Maroc, ainsi que deux pays européens à savoir la Belgique et l’Allemagne. Rabat a multiplié les initiatives auprès de Berlin où un nouvel ambassadeur en la personne de Zhor El Alaoui a été nommé.

Au mois d’aout dernier, une source diplomatique affirmait au sujet du pays d’Angela Merkel qu’il était « un acteur clé de l’Union européenne et il est donc associé à de nombreux dossiers concernant le Maroc. Qui plus est, le pays a un agenda important. Beaucoup de sujets importants pour le Maroc passent par Berlin. » Un mandat de deux ans a été accordé au pays d’Angela Merkel dont la participation au sommet UA-UE de novembre dernier « témoigne de sa volonté de jouer un rôle dans les questions africaines » selon notre source.

article suivant

Uber revient au Maroc en achetant Careem pour 3,1 milliards de dollars

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.