Démantèlement d’une cellule terroriste de 13 éléments

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé le 23 janvier une cellule terroriste composée de 13 éléments, dont deux ex-détenus, âgés de 22 à 44 ans, actifs à Kelâa des Sraghna, Salé, Casablanca et Mohammedia, dans le cadre de la lutte contre l'organisation terroriste "Etat islamique".

Par

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, cette opération s’est soldée par la saisie d’appareils électroniques, d’armes blanches, de cagoules, de livres faisant l’apologie de l’idéologie extrémiste, d’un manuscrit d’allégeance à Daech et d’une lettre manuscrite sous forme de testament incitant au meurtre.

Les premières investigations ont montré que les éléments de cette cellule, affiliés à Daech, ont adhéré à la propagande de cette organisation terroriste et de ses discours extrémistes, tout en envisageant l’exécution d’opérations terroristes portant atteinte à la sécurité des personnes et à l’ordre public, a fait savoir la même source. Les suspects ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.

article suivant

Élection des membres de la Chambre des Conseillers : le dépôt des candidatures du 24 au 27 septembre