Etude: Les Casablancais adorent la marche à pied et détestent le bus

Etude: Les Casablancais adorent la marche à pied et détestent le bus

Selon les résultats de l'Enquête ménages déplacements (EMD) réalisée par Casa Transport, les Casablancais préfèrent la marche et détestent les "bus". 

Par

AICPRESS

Pour se déplacer dans le vaste territoire casablancais, les habitants optent pour la marche à pied. C’est ce qu’a révélé l’enquête ménage déplacements (EMD) réalisée par la société Casa Transport, et dont les résultats ont été présentés lors d’une journée d’étude organisée le 16 janvier sous le thème « Plan de déplacements urbains, premiers résultats et horizons ».

Cette enquête avait comme objectif de renseigner sur les pratiques de déplacements des habitants de la plus grande ville du Maroc. Elle s’inscrit également dans le cadre des études réalisées par la société de développement locale (SDL), Casa Transport, en vue d’actualiser le Plan de déplacements urbains (PDU) de Casablanca à l’horizon 2030.

L’affinité des Casablancaises pour la marche

Selon les résultats de l’enquête, les Casablancais réalisent 7,8 millions de déplacements chaque jour, soit 2,18 déplacements par habitant, majoritairement pour des considérations de contraintes quotidiennes (études et travail). La durée moyenne d’un déplacement est de 22 minutes, et en moyenne, chaque jour, une personne qui se déplace consacre 57 minutes à ses déplacements.

Malgré un territoire très vaste, s’étendant sur 55 km d’Est en Ouest et 35 km du Nord au Sud, la marche à pied est de loin le mode de locomotion favori des Casablancais, avec 4,9 millions de déplacements à pied effectués par jour, contre un peu plus de 1 million de déplacement au bord des transports en commun, 960.000 en voiture et 700.000 déplacements en taxi.

Les Bus « critiqués »

Interrogés sur  la qualité des transports en commun, les Casablancais se sont montrés très critiques essentiellement envers les bus. Pour les responsables de Casa Transport, ceci s’explique par « la dégradation des véhicules et la performance limitée (temps de parcours/régularité) ». À l’inverse, le tramway et le train sont beaucoup mieux jugés par les bidaouis.

Par ailleurs, les interrogés accordent une note positive aux taxis rouges qui ont une image relativement meilleure que celle des taxis blancs. Enfin, « l’étalement urbain couplé à l’absence de transports en commun » a mené à une course à l’équipement en automobile. D’ailleurs, Casablanca compte 113 voitures pour 1000 habitants, contre 90 pour 1000 en 2004.


Méthodologie

Cette enquête a été menée par la société Casa Transport auprès de 7.019 ménages, dont 80% gagnent moins de 7.000 Dhs par mois (pour l’ensemble du ménage). De janvier à mai 2018, 22.960 personnes ont été interrogées en face à face, dont 51% de sexe masculin, 1/3 travaillant, 1/3 étudiant et 1/3 n’ayant pas d’activité.

 

article suivant

Meghan Markle et le Prince Harry sont arrivés à Casablanca... avec près d'une heure de retard

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.