[Le dernier livre de Kamel Daoud] Dévo(ra)tions

Parution. Kamel Daoud livre un passionnant essai 
sur Picasso, les corps, le désir, l’érotisme et l’art.

Par

Kamel Daoud, romancier et journaliste, est l’auteur entre autres de Meursault, contre- enquête (Barzakh 2013, finaliste du prix Goncourt 2014) et de Zabor ou Les Psaumes (Barzakh 2017, prix Méditerranée 2018). Crédit: JOEL SAGET/AFP/

J’ai laissé le silence s’installer, j’ai effacé mes tablettes, j’ai mis de côté mes appréhensions et j’ai regardé ces toiles, une à une, comme s’il s’agissait de versets”. Ainsi Kamel Daoud commence-t-il sa “nuit sacrée” au musée Picasso. Sacrée, car son accomplissement se fait dans l’écrit, car il s’agit d’une “halte dans ce voyage à travers les cieux des sens”, à la rencontre de cet érotisme qu’il considère comme “une clef dans [sa] vision du monde et de [sa] culture”. Dans ce petit livre, publié simultanément chez Stock et en Algérie chez Barzakh et qui inaugure la collection “Ma nuit au musée”, il est l’écrivain invité à passer une nuit en compagnie d’œuvres d’art et à livrer sous forme de bref essai le fruit de ses contemplations, de ses rêveries, de ses émotions. En suivant les représentations de Marie-Thérèse Walter, la toute jeune muse du peintre vieillissant et sa maîtresse “peinte comme une houri, mais avant la mort”, Kamel Daoud pense l’articulation entre la…

article suivant

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 10 août