L'Istiqlal veut vendre ses bijoux de famille

Alors que le patron de l’Istiqlal a récemment exhorté le gouvernement à exécuter la décision royale relative au financement des formations politiques, le parti à la balance a décidé de mettre en vente deux de ses propriétés historiques à Rabat. Plusieurs offres ont été soumises pour ces bâtiments situés sur un axe stratégique de la capitale.

Par

Elu à la tête de l’Istiqlal il y a tout juste un an, l’ex-président du CESE, Nizar Baraka, a récemment exhorté le gouvernement à passer rapidement à l’action sur la décision du roi Mohammed VI de procéder à  «une augmentation du soutien public accordé aux partis, en veillant à ce qu’ils en allouent une fraction aux compétences qu’ils mobilisent pour des missions de réflexion, d’analyse et d’innovation». Le roi l’avait annoncé lors du discours d’ouverture de la session parlementaire, le 12 octobre dernier.

Le siège de l’Opinion et de l’IstiqlalCrédit: Afrique Ingénierie/Facebook

S’il attend toujours les fonds venant de l’Exécutif, le parti à la balance pourrait toutefois augmenter ses fonds propres en mettant en vente…

article suivant

3 juillet, 18h : 319 nouveaux cas en 24 heures, 13.288 au total