Sebta: Des porteurs aident les autorités à bloquer des migrants

Sebta: Des porteurs aident les autorités à bloquer des migrants

Près de 200 migrants d’origine subsaharienne ont tenté de passer la frontière séparant Sebta du Maroc dans la matinée du 20 décembre. Ce sont les porteurs de marchandises marocains qui auraient aidé les autorités marocaines à empêcher leur passage.

Par

C’est la première tentative de passage forcé des migrants à Sebta, depuis août dernier. Dans la matinée, vers 05h30, ils étaient près de 200 migrants subsahariens à vouloir passer de l’autre côté de la frontière de Tarajal, séparant Sebta et le Maroc, rapporte Europa Press, citant des sources policières. Leur tentative a été finalement mise en échec par les autorités marocaines. Le poste-frontière de Tarajal a été temporairement fermé. La Guardia civil espagnole a déployé plusieurs unités, y compris des membres du Groupe de réserve et de sécurité (GRS), sans toutefois intervenir, souligne la même source.

Le journal local El Faro de Ceuta rapporte de son côté que les migrants ont voulu profiter de la «pression exercée par les porteurs se trouvant du côté marocain» pour passer la frontière. Les «forces militaires du pays voisin ont intercepté une cinquantaine de personnes tandis que les autres se sont enfuies dans les montagnes», souligne la même source.

Pour empêcher cette nouvelle tentative, les agents marocains ont été, selon le média espagnol, aidés par les porteurs de marchandises qui traversent quotidiennement la frontière en passant par le poste Tarajal II. Ces derniers auraient ralenti l’entrée des migrants à Sebta, permettant ainsi aux agents marocains d’éviter un autre assaut dans la ville autonome.

Les garde-côtes de la Marine royale ont, par ailleurs, secouru 372 migrants en Méditerranée, du 19 au 20 décembre, à majorité subsaharienne et parmi lesquels se trouvent des femmes et des enfants, a fait savoir une source militaire à la MAP. Ces migrants étaient à bord de plusieurs embarcations de fortune, ajoute la même source, précisant que trois cadavres ont trouvés à bord. L’ensemble des migrants a été ramené aux ports de Nador et M’diq.

article suivant

Pourquoi les non-médecins désertent-ils le capital des cliniques privées?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.