D'Imlil à Oslo, les réactions au meurtre des touristes scandinaves

D'Imlil à Oslo, les réactions au meurtre des touristes scandinaves

De Saâd Eddine El Othmani au Premier ministre danois, en passant par d’autres responsables politiques et les internautes, les réactions au meurtre des deux touristes scandinaves à Imlil se sont multipliées depuis le début de la semaine.

Par

DR

L’heure est à la consternation. Le meurtre de Louisa Vesterager Jespersen (24 ans) et de Maren Ueland (28 ans), dans la soirée du 16 décembre, entre Imlil et Chamharouch, à une soixantaine de kilomètres de Marrakech, a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux au Maroc, mais aussi dans la sphère politique nationale et internationale, à commencer par les autorités des deux pays scandinaves.

Consternation scandinave

«Ce qui allait être un voyage de vacances est devenu un cauchemar. Deux innocentes ont été tuées de manière bestiale. Nous réagissons (…) avec consternation, dégoût et un chagrin profond», a déclaré Lars Løkke Rasmussen, Premier ministre du Danemark (pays d’origine de Louisa Vesterager Jespersen), lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi matin, au château de Christiansborg, à Copenhague. Le responsable a également commenté la vidéo, qui circule depuis mercredi soir sur les réseaux sociaux, présentée comme celle du meurtre.

« Il y a une terrible vidéo sur le web qui montrerait le meurtre d’une des femmes, mais cela n’a pas encore été vérifié. Le PET (services de renseignements danois) et le Maroc travaillent dessus», a ajouté le chef du gouvernement danois.

En Norvège, pays de Maren Ueland, la Première ministre Erna Solberg a dénoncé dans un communiqué publié ce jeudi 20 décembre une «attaque brutale et dénuée de sens qui a visé innocents, à laquelle nous sommes confrontés avec dégoût et condamnation».

«Maren Ueland et Louisa Vesterager Jespersen ont perdu la vie si soudainement et brutalement. Nos pensées et notre compassion vont à leurs familles et amis dans leur chagrin», a-t-elle ajouté, affirmant que son pays était prêt à «assister les autorités marocaines», qui selon elle « feront tout leur possible pour arrêter les responsables du meurtre ».

El Othmani condamne

Saad Eddine El Othmani, qui présidait dans la matinée une réunion du Conseil du gouvernement, estime pour sa part que «cet incident est inacceptable et incompatible avec les valeurs et les traditions des Marocains et les traditions de cette région». «Ce meurtre est condamnable», a-t-il ajouté, avant de présenter ses condoléances aux familles des victimes.

Rappelant que 20 cellules terroristes ont été démantelées cette année, le chef du gouvernement a aussi souligné qu’il n’y avait «pas de développement, de stabilité ou de reformes sans sécurité».

Dans la sphère politique, le secrétaire général du Parti du  progrès et du socialisme (PPS) a déclaré: «La sauvagerie des meurtres terroristes d’Imlil soulève en nous une immense colère, la plus grande des indignations et une profonde réprobation. Elle appelle de notre part à tous que nous clamions haut et fort que ces assassins et leurs semblables ne peuvent nous être assimilés». 

«Mes collègues et moi-même présentons nos condoléances à famille et amis des jeunes filles assassinées à Imlil. Pas de mot pour exprimer notre effroi devant l’horreur. Toute notre solidarité aux Marocains. Cette épreuve ne doit pas ternir l’image du Maroc et son peuple généreux», a écrit de son côté Claudia Wiedey, ambassadrice de l’Union européenne au Maroc.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs hashtags ont vu le jour ces dernières 24 heures, pour dénoncer et condamner ce crime et rendre hommage aux victimes.

Certains internautes sont allés jusqu’à plaider pour le rétablissement effectif de la peine de mort, sentence toujours prononcée dans les tribunaux, mais qui n’a plus été exécutée au Maroc depuis 1993.

Plusieurs internautes ont par ailleurs écrit des centaines de messages de condoléances sur les pages Facebook des deux victimes. Le dernier message posté par Louisa Vesterager Jespersen, dans lequel elle annonce son départ pour le Maroc, a été ainsi commenté plus de 25.000 fois.

La dernière photo publiée par Maren Ueland a, elle, été partagée plus de 3.000 fois sur Facebook.

article suivant

Gaid Salah: Sortir de la Constitution, c'est "détruire" les fondements de l'Etat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.