John Bolton "frustré" par l'inefficacité de la MINURSO

John Bolton "frustré" par l'inefficacité de la MINURSO

Le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, a exprimé sa frustration sur la manière dont est géré le dossier du Sahara par l'ONU. Lors d'un discours prononcé le 13 décembre devant le Think Tank Heritage Foundation, il a aussi présenté la nouvelle stratégie d'aide américaine à l'Afrique.

Par

Le conseiller présidentiel américain John Bolton s'exprime sur la politique africaine des Etats-Unis devant le think tank the Heritage Foundation. Crédit: AFP

Le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, a exprimé sa frustration sur la manière dont est géré le dossier du Sahara par l’ONU. Lors d’un discours prononcé le 13 décembre devant le Think Tank Heritage Foundation, il a aussi présenté la nouvelle stratégie d’aide américaine à l’Afrique.

«  27 ans de déploiement de cette opération de maintien de la paix (La Minurso, NDLR) ! 27 ans après, et ils sont encore là-bas ? Comment justifier cela ?  » C’est en ces termes que le conseiller à la sécurité nationale de l’administration Trump, John Bolton, s’est révolté de la manière dont l’Organisation des Nations Unies gère le conflit du Sahara. Mots prononcés à l’occasion d’un discours tenu le 13 décembre dernier devant le think tank conservateur Heritage Foundation à Washington, et qui portait sur la nouvelle stratégie américaine en Afrique.  » N’y a-t-il pas un moyen de résoudre cela ? Les ressources, le temps et l’attention octroyés aux forces de maintien de la paix peuvent être plus productives s’ils sont utilisés dans le développement économique des populations de la région.  »

Le conseiller du président américain a aussi fait part de sa « frustration » quant à la gestion de ce conflit, un dossier qui lui tient à cœur puisqu’il a participé à la mise en place du mandat de la Minurso en 1991, alors qu’il était membre du département d’Etat américain.

John Bolton a aussi ouvertement critiqué la manière avec laquelle l’ONU gère en général les conflits :  » Malheureusement, établir des missions de maintien de la paix et leur mise en place met fin à toute pensée créative. Les mandats sont reconduits automatiquement, et l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies se déplace chaque année, fait un rapport et puis rien ne se passe. Je pense qu’il faut plus de concentration sur la résolution du conflit en cours, et ensuite faire réussir la mission de maintien de la paix. Le succès n’est pas simplement continuer la mission indéfiniment,  » a expliqué le conseiller à la sécurité nationale.

 » En avril, les Etats-Unis ont réussi à imposer un renouvellement de la mission de la Minurso tous les six mois et non plus annuellement, et nous avons insisté sur un mandat plus solide et plus efficace. Grâce à nos initiatives, les parties prenantes du conflit ont accepté de se réunir depuis 2012. La semaine dernière, l’envoyé des Nations-Unies a accueilli ces négociations à Genève, et les participants ont résolu de se revoir en début d’année prochaine,  » s’est encore félicité John Bolton.

Durant son discours, John Bolton s’est engagé à revoir l’aide américain accordée au continent noir.  « A partir de maintenant, les Etats-Unis ne toléreront plus cette longue tradition d’aide sans résultats, d’assistance sans responsabilité, et de soutien sans réforme« , a-t-il promis.

à lire aussi

article suivant

Croissance, flexibilité du dirham, liste grise... La masterclass trimestrielle de Jouahri

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.