La majorité minée par des tensions entre le RNI et le PPS – Telquel.ma

La majorité minée par des tensions entre le RNI et le PPS

Le 29 novembre dernier, Ismail Alaoui avait ouvertement critiqué le Plan Maroc Vert lors d’un colloque organisé par le PPS à Kénitra. Des critiques rapidement rejetées par le RNI qui considère les connaissances de l’ancien ministre de l’Agriculture « limitées » en la matière.

Par

Les chefs des six partis de la majorité se donnent un autre rendez-vous le 11 octobre.

Nouvelles tensions au sein de la majorité gouvernementale. Le 29 novembre dernier, Ismail Alaoui, membre du PPS et ancien ministre de l’Agriculture participait à un colloque organisé par son parti à Kénitra, pour débattre de la question : « Quelle politique agricole pour un développement économique intégré ? ». Lors de son intervention, il n’a pas hésité à critiquer le Plan Maroc Vert (PMV), porté depuis une dizaine d’année par le ministre RNI Aziz Akhannouch.

Ismail Alaoui a notamment appelé à faire une évaluation de la stratégie du PMV. L’objectif serait alors de « déterminer ce qui a été réalisé ou pas » jusqu’ici et de « connaître son impact sur l’agriculture et l’économie nationale en général », indique le PPS dans un communiqué publié sur son site web. L’ancien ministre de l’Agriculture s’est aussi interrogé sur la réponse du PMV  « aux attentes des 13 millions d’habitants des zones rurales du Maroc ».

Selon l’ancien secrétaire général du parti, « seuls 1,5 million de petits et moyens agriculteurs possèdent des exploitations agricoles » pendant que de nombreux autres « n’en possèdent pas et vivent de leurs bétails élevés aux bords des routes ou émigrent vers les villes » pour survivre. « Nous devons remettre le Plan Maroc Vert sur pied (…) afin qu’il profite aux personnes qui en ont besoin« , a-t-il ajouté.

Des « connaissances limitées »

Dans un communiqué diffusé le 2 décembre, le RNI a rejeté les critiques de Ismail Alaoui. « Il est regrettable qu’aujourd’hui, ceux qui veulent attirer l’attention pour revenir sur la scène politique » choisissent le secteur agricole pour le faire, a estimé le parti de la colombe, ajoutant que « tout le monde est devenu aujourd’hui expert en agriculture« .

Pour le RNI, le secteur est actuellement en « plein essor« . « Lorsque l’herbe est bonne, elle attire les parasites« , a écrit le parti de Akhannouch, estimant que les « connaissances limitées de Ismail Alaoui » en la matière ne lui permettent pas de bien assimiler le sujet.

Contactées par TelQuel Arabi, des sources au sein du PPS ont affirmé que les propos du RNI ont provoqué « la colère des dirigeants » du parti. Ce dernier aurait notamment comparé le Plan Maroc Vert au « Livre vert de Kadhafi que les Libyens ne pouvaient ni critiquer, ni débattre« .

article suivant

Une enquête parlementaire pour déterminer les "vrais responsables" des retards des projets d'Al Hoceima ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.