Parce que c’était lui, parce que c’était moi – Telquel.ma

Parce que c'était lui, parce que c'était moi

Le souverain a accueilli au Maroc 
le président gabonais pour sa convalescence. Ce geste confirme 
la vieille amitié entre les deux chefs d’Etat, au-delà des relations diplomatiques et économiques 
entre leurs deux pays.

Par

DR

Le mal dont souffre Ali Bongo n’est pas bien défini. “Une fatigue sévère”, évoquait dans un premier temps la présidence gabonaise alors que le chef d’Etat était hospitalisé depuis le 24 octobre à Riyad. Puis c’était un “saignement justifiant une prise en charge médico-chirurgicale en secteur hautement spécialisé”. Selon des sources de l’AFP, le président gabonais a en réalité fait un accident vasculaire cérébral (AVC).

Ali Bongo, dont l’état de santé s’est amélioré de manière “très significative” selon son épouse, a atterri le 29 novembre à Rabat pour y poursuivre sa convalescence. Le couple présidentiel avait un temps envisagé Londres pour remettre le chef d’Etat sur pied. Mais “à force d’insistance”, Mohammed VI a convaincu son ami d’enfance de venir se faire soigner dans la chambre de l’hôpital militaire qu’il lui a fait préparer à Rabat. Le roi perpétue là une tradition marocaine d’accueil des dirigeants africains en convalescence ou en exil, entre diplomatie, business et vie privée.

Disposant de tous les atouts pour devenir la principale porte d’entrée vers l’Afrique centrale” et ses 50.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Une enquête parlementaire pour déterminer les "vrais responsables" des retards des projets d'Al Hoceima ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.