Alain Gresh: “La vision occidentale sur le monde arabe est biaisée”

A l’occasion du cinquième anniversaire du site Orient XXI, le fondateur de ce portail sur le monde arabe et ancien rédacteur en chef du ‘Monde diplomatique’ livre son point de vue d’expert sur les situations géopolitiques actuelles de l’Iran, d’Israël, de l’Arabie Saoudite ou encore des États-Unis.

Par

AICPRESS

A l’occasion du cinquième anniversaire du site Orient XXI, le fondateur de ce portail sur le monde arabe et ancien rédacteur en chef du ‘Monde diplomatique’ livre son point de vue d’expert sur les situations géopolitiques actuelles de l’Iran, d’Israël, de l’Arabie Saoudite ou encore des États-Unis.

Grand contemplateur de la galaxie islamiste” pour ses détracteurs, Alain Gresh est critiqué en France pour ses prises de position sur l’islam et sa supposée proximité avec le controversé islamologue suisse Tariq Ramadan, avec qui il a cosigné un livre-entretiens, L’islam en questions (Actes Sud, 2001). Il est néanmoins reconnu à l’international pour sa qualité d’expert du Proche et du Moyen-Orient, parties du monde pour lesquelles il se passionne dans sa jeunesse, lors d’une formation politique à Berlin Est, pour ne plus jamais les quitter des yeux – le quotidien britannique The Independent le qualifie d’ailleurs de “meilleur commentateur” en la matière. L’ancien membre du Parti communiste français, ancien rédacteur en chef puis directeur adjoint du Monde diplomatique, anime également le blog “Nouvelles d’Orient” et “Les blogs du Diplo”, dans lesquels il exprime…

article suivant

Jair Bolsonaro contracte le coronavirus, les États-Unis divorcent de l’OMS