CAF: Le Marocain Hicham El Amrani condamné à 266 millions de dirhams d’amende – Telquel.ma

CAF: Le Marocain Hicham El Amrani condamné à 266 millions de dirhams d'amende

Le Marocain Hicham El Amrani et le Camerounais Issa Hayatou, ex-dirigeants de la CAF, ont été condamné au Caire pour avoir attribué un contrat d'exclusivité de gestion des droits marketing du football africain à une société française, en violation des règles de concurrence.

Par

Crédit : AFP

La Cour économique du Caire a condamné le 27 novembre, l’ex-président de la Confédération de football, le Camerounais Issa Hayatou, et son secrétaire général, le Marocain Hicham El Amrani, à une amende de 500 millions de livres égyptiennes (266 millions de dirhams) chacun. Les deux anciens dirigeants de l’instance footballistique africaine étaient accusés par l’Autorité de la concurrence d’Egypte d’avoir violé la loi égyptienne (le siège de la CAF se trouve en Egypte) en attribuant à la société française Lagardère Sport and Entertainment l’exclusivité des droits marketing et médias du football africain pour la période 2017-2028, contre un milliard de dollars.

Dans un communiqué rendu public le 28 novembre, l’ancien président de la CAF (de 1988 à mars 2017) a dénoncé un verdict « passablement grotesque » et le « mépris flagrant des faits ». Issa Hayatou a annoncé qu’il ferait « tout naturellement » appel de cette décision, se réservant « le droit de porter l’affaire devant tout autre tribunal international compétent, afin de mettre un terme définitif à cette diffamation intolérable et aux atteintes répétées » à son honneur. Pour l’ancien patron du football africain, « il ne fait pas de doute que, depuis le début, cette affaire est orchestrée avec un agenda politique et pour le bénéfice de certains individus ». Contacté par TelQuel, Hicham El Amrani – qui a officié comme directeur général de la candidature marocaine à l’organisation de la Coupe du monde 2026 – n’a pas répondu à nos sollicitations.

L’actuel président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad, avait fait de la renégociation du contrat avec Lagardère SE une promesse de campagne face au président sortant Issa Hayatou. « Tout le monde est convaincu, que ce soit le public ou la CAF elle-même, que ce n’est pas un bon contrat », avait-il déclaré, peu après son élection. Le 28 septembre dernier, l’Assemblée générale de la CAF concrétisait cela en annonçant une mise à jour du contrat CAF-Lagardère.

article suivant

Bilan du Plan Maroc Vert : Akhannouch poursuit son roadshow à Skhirat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.