Après le Bahreïn, MBS arrive en Egypte pour poursuivre sa tournée arabe – Telquel.ma

Après le Bahreïn, MBS arrive en Egypte pour poursuivre sa tournée arabe

Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, est arrivé lundi soir au Caire, où il a été accueilli à l'aéroport par le président Abdel Fattah al-Sissi, dans le cadre de sa première tournée à l'étranger depuis l'affaire Khashoggi, a-t-on appris de source aéroportuaire.

Par

Mohammed Ben Salmane accueilli par le président égyptien Abdel Fattah Al Sissi au Caire.

Après avoir entamé sa tournée jeudi aux Emirats arabes unis, un des plus proches alliés de Ryad, le prince saoudien surnommé « MBS » était dimanche à Bahreïn. Il doit ensuite se rendre en Tunisie mardi. En Egypte, ses entretiens avec le président Sissi « porteront sur le renforcement des relations bilatérales et sur des questions régionales d’intérêt commun », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la présidence égyptienne Bassam Radi.

Le prince Mohammed effectue sa première tournée à l’étranger depuis le meurtre le 2 octobre dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul du journaliste saoudien et critique du pouvoir Jamal Khashoggi. La tournée du prince héritier est effectuée sur « instruction » de son père le roi Salmane.

Le prince héritier est accusé par la presse et des responsables turcs d’avoir commandité ce meurtre, qui a suscité un scandale international et terni l’image de l’Arabie saoudite dans le monde. Les autorités saoudiennes démentent toute implication de sa part.

Après avoir dans un premier temps nié la disparition de Khashoggi, l’Arabie saoudite a fini par reconnaître sous la pression internationale qu’il avait été tué et démembré dans son consulat à Istanbul lors d’une opération « non autorisée« .

La dernière visite du prince saoudien en Egypte date de mars 2018. A cette occasion, Ryad et Le Caire ont mis en place un fonds commun d’investissement d’un total de 16 milliards de dollars. Au pouvoir depuis 2014, le régime de M. Sissi a considérablement renforcé les liens entre Le Caire et les pays du Golfe, en particulier avec l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. Ryad et Abou Dhabi ont soutenu financièrement Le Caire après la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi à l’été 2013.

Le prince Mohammed est attendu mardi à Tunis où des syndicats et des associations ont appelé à manifester contre sa venue. Sa visite sera la première d’un membre de la famille royale saoudienne depuis la révolution de 2011 en Tunisie, qui a chassé du pouvoir l’ex-dictateur Zine el Abidine Ben Ali, réfugié depuis en Arabie saoudite.

article suivant

Un Gilet jaune décédé après avoir été percuté par un camion

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.