Après Nissan, le CA de Mitsubishi révoque Carlos Ghosn

Le conseil d'administration du constructeur japonais Mitsubishi Motors a annoncé le 26 novembre avoir révoqué son président Carlos Ghosn, déjà démis de la même fonction chez Nissan, pour cause de malversations financières présumées.

Par

Selon un bref communiqué, les administrateurs du groupe ont jugé « difficile » de maintenir en poste le puissant capitaine d’industrie qui a été arrêté il y a une semaine à Tokyo. Il est depuis en garde à vue pour dissimulation d’une partie de ses revenus aux autorités financières et est en outre accusé d’abus de biens sociaux par Nissan.

à lire aussi

article suivant

Pass vaccinal obligatoire : pourquoi la communauté scientifique est divisée