Un mois de prison avec sursis pour les musiciens de la place des Nations Unies

Un mois de prison avec sursis pour les musiciens de la place des Nations Unies

Arrêtés il y a dix jours pour "outrages et violences" sur des agents d’autorité, les deux musiciens qui se produisaient au centre-ville de Casablanca ont vu la plainte déposée à leur encontre retirée. Badr et Mehdi ont été condamnés le 22 novembre à un mois de prison avec sursis.

Par

Badr Mouataze et Mehdi Achtaoui ont été libérés dans la soirée du 22 novembre. Crédit: Montage TelQuel

Fin du calvaire pour les deux musiciens de rue arrêtés le 13 novembre à Casablanca. Badr Mouataze et Mehdi Achtaoui ont été libérés dans la soirée du 22 novembre après avoir écopé d’un mois de prison avec sursis. Les deux artistes, qui ont l’habitude de jouer leur musique sur la place des Nations Unies à Casablanca, étaient poursuivis par les autorités locales pour « outrage et violences à l’encontre de fonctionnaires publics durant l’exercice de leur fonction». 

Selon le Ledesk.ma, la plainte visant les deux artistes – qui auraient pu être condamnés à deux ans de prison – a en effet été retirée et son issue « a été négociée par la défense » avec l’assentiment du juge. D’après une source proche du dossier contactée par TelQuel, le retrait de cette plainte a notamment été motivé par la mobilisation en faveur des deux artistes sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes avaient dénoncé l’arrestation des deux musiciens à travers le hashtag #Free_Lfen.

De son côté l’association Racines avait alerté plusieurs ONG culturelles et des droits de l’homme, dont Freemuse une association danoise de défense de la liberté d’expression artistique, ou encore Human Rights Watch.

article suivant

Uber revient au Maroc en achetant Careem pour 3,1 milliards de dollars

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.