La grogne des élèves

Des milliers d'élèves ont manifesté contre le maintien 
de l'horaire GMT+1, malgré les aménagements apportés par le ministère de l'Education. Si la fièvre est retombée depuis, des membres du gouvernement affirment que des individus étrangers se seraient mêlés aux manifestations.

Par

Le 12 novembre, près de 5000 élèves ont fait le déplacement, de Salé à Rabat, pour manifester devant le parlement contre le maintien du GMT +1. Crédit: Fadel Senna / AFP

De retour de vacances, le 7 novembre, des milliers d’élèves ont manifesté, dans plusieurs villes, contre le maintien de l’heure d’été durant toute l’année. Au début, il s’agissait de petites manifestations de quelques dizaines, voire centaines d’élèves, accompagnés parfois de leurs parents. Le 12 novembre, alors que les nouveaux horaires scolaires entraient en vigueur, des manifestations au ton inédit, sans encadrants ni meneurs, font surface. Le moment fort a lieu à Rabat devant le parlement où la protestation a dérapé.

El Othmani et le drapeau piétinés

Le 12 novembre, 5000 élèves, selon le ministère de l’Intérieur, font le déplacement à pied de Salé à Rabat, en direction du parlement. De petits incidents émaillent cette marche, mais les autorités ont pour consigne de surveiller la situation sans intervenir, selon des sources officielles contactées. Devant l’institution législative, les choses dérapent. La mère…

article suivant

Editorial Qitab : Résistons par la lecture