Céramique: tous contre les Chaabi

La filiale céramique du groupe Ynna s’approvisionne depuis 2012 en gaz naturel local, produit à bas coûts par Circle Oil dans le Gharb. Un privilège qui ne profite pas aux autres opérateurs du secteur, créant des distorsions de concurrence sur le marché.

Par

Grâce aux économies d'énergie réalisées, la filiale de Ynna Holding a réussi 
à s’accaparer 
50% du marché 
de la céramique 
au Maroc. Crédit: DR

Le marché de la céramique au Maroc est estimé à 85 millions de mètres carrés, d’une valeur de 5,5 milliards de dirhams. Les producteurs nationaux sont capables de satisfaire le marché national, avec une capacité installée de 100 millions de mètres carrés. Le secteur, qui compte 4500 emplois directs et 10.000 indirects (transport, palettes, carton…), traverse depuis le début des années 2010 des difficultés liées la concurrence des exportateurs espagnols, mais surtout à des distorsions internes liées à l’approvisionnement en gaz. Le marché du carrelage en céramique au Maroc n’en finit pas de traverser des zones de turbulences. Pourtant, les producteurs nationaux étaient protégés par des mesures de sauvegarde entre 2004 et 2010. Durant cette période d’accalmie, un accord a été passé avec l’Etat, nous rappelle Mohsine Lazrak, président de l’Association professionnelle des industries céramiques du Maroc (APIC). Selon les termes…

article suivant

Ministère de l'Industrie: un budget d'investissement de 1,2 milliard de dirhams en 2021