Géologie: météorites, la manne céleste

En vingt ans, le désert marocain est devenu réputé pour ses collectes de météorites. Mus par l’appât du gain, plusieurs habitants de la région de Zagora se lancent à la quête de bouts de roche tombés du ciel. Plongée dans un univers aussi mystérieux qu’anarchique.

Par

Djellaba bleue brodée et chèche blanc vissé sur la tête, Idir sillonne le désert de Zagora à la recherche d’éclats de météorites. Crédit: Abdeslam Kadiri

Djellaba bleue brodée et chèche blanc, Idir contemple l’immensité du désert à 30 km de Zagora. Il a couché sa moto, une ancienne Vespa, contre un arbre rachitique. Et arpente l’erg en quête d’éclats de météorites. “Je suis devenu chercheur de météorites il y a une quinzaine d’années. Avant j’étais berger nomade, explique-t-il, scrutant une pierre avec sa loupe. C’est devenu une addiction”. Les fragments de météorites qu’il trouve, Idir les vend à des commerçants ou à d’autres intermédiaires. “C’est un travail difficile et aléatoire. Tantôt fructueux, tantôt âpre. Je passe parfois de longs mois sans rien découvrir”, résume-t-il. “J’achète et revends en période de vaches maigres”.

Un gramme de « black beauty » peut s’écouler jusqu’à 1000 euros !

Salah, chercheur de météorites
Au Maroc, une vraie frénésie s’est emparée des chercheurs de ces bouts de roches. Le sud…

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc