El Othmani: Chef du gouvernement malgré lui

El Othmani: Chef du gouvernement malgré lui

Remplaçant d’un Benkirane devenu indésirable à la tête de l’Exécutif, dans l’ombre du Palais et de certains de ses ministres, critiqué pour sa tiédeur politique, Saâd-Eddine El Othmani est considéré comme sans pouvoir ni désir d’en user. Il s’en défend dans nos colonnes.

Par et

Saadeddine El Othmani

telquel

Rabat, Souissi, 18 heures. Le Chef du gouvernement nous reçoit dans sa résidence au quartier des Princesses, collée à la villa de la défunte princesse Lalla Fatima Zahra, tante paternelle de Mohammed VI. Après les salamalecs d’usage, on attaque par le sujet du moment : “Quelle heure est-il, Monsieur le Chef du gouvernement ?” Saâd-Eddine El Othmani sourit.

De temps en temps, on est précipité, on prend des décisions comme ça

Saâd-Eddine El Othmani

Blague à part, une des nombreuses tares du gouvernement est le manque, voire l’absence, de communication. Assis dans un fauteuil près d’une photo officielle avec Mohammed VI, le Chef du gouvernement s’exprime, comme à son habitude, sur un ton calme. “De temps en temps, on est précipité, on prend des décisions comme ça. Je suis tout à fait d’accord qu’on aurait dû communiquer”, concède-t-il.

Il ne change de ton que lorsque les questions visent directement sa personne, comme lorsqu’on lui dit que tout le monde le considère comme un chef de l’Exécutif “faible, impuissant”, ou qu’il avale sans cesse bien des couleuvres, sans réagir. Comme...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

La Chine fait don de 140 millions de dirhams au Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.