Abdelkrim Khatib. Mémoires d'outre-tombe

Père spirituel du PJD et grand serviteur de la monarchie, Abdelkrim Khatib 
a laissé un livre d’entretiens jamais publié, découvert fortuitement après 
sa mort par sa fille. En exclusivité, TelQuel vous en révèle les bonnes feuilles.

Par

Abdelkrim Khatib a été un grand soutien de Nelson Mandela et de l’ANC quand il était ministre des Affaires africaines dans les années 1960. Ici, en compagnie de l’icône sud-africaine en octobre 1997. Crédit: Archives Khatib

En septembre 2008, Abdelkrim Khatib passait l’arme à gauche à 87 ans. Grande figure de la résistance et de l’armée de libération, l’homme qui a donné naissance au PJD était connu pour sa proximité avec la monarchie. Mais pas que. Plusieurs fois ministre, fondateur du Mouvement populaire avec Mahjoubi Aherdane, du Mouvement populaire constitutionnel démocratique et de l’UNTM, premier président du parlement et premier chirurgien marocain, Khatib a marqué une partie de l’histoire contemporaine du Maroc. “Abdelkrim Khatib a fait partie de l’équipe médicale qui a opéré le roi Mohammed V dans la clinique royale le 26 février 1962. C’est lui qui a procédé, vainement, au massage cardiaque de son illustre patient. Le Mouvement populaire, plus sur instigation de Khatib que d’Aherdane, a été une composante essentielle du Front pour la défense des institutions constitutionnelles, parti du pouvoir. En 1963, c’est Abdelkrim Khatib qui…

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré