Francophonie : Pourquoi le Maroc a soutenu la candidature rwandaise

Le Royaume a soutenu la candidature victorieuse de l’ancienne ministre des Affaires étrangères rwandaise, Louise Mushikiwabo, au secrétariat général de l’Organisation internationale de la Francophonie. Une alliance scellée quelques mois plus tôt lors d’une rencontre entre Paul Kagame et Mohammed VI.

Par

Le roi Mohammed VI et le président Paul Kagame. Crédit: AFP

C’est par consensus que la Rwandaise Louise Mushikiwabo a été désignée, le 12 octobre, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Elle l’emporte ainsi sur sa concurrente et présidente sortante de l’organisation, Michaëlle Jean. Ancienne ministre des Affaires étrangères du Rwanda, elle a notamment été soutenue par la France, premier bailleur de fonds de l’OIF, mais aussi par le Maroc avec lequel un accord était scellé depuis fin avril pour soutenir Louise Mushikiwabo. C’est lors d’une rencontre à Brazzaville à l’initiative de la présidence rwandaise, en marge du sommet pour la préservation du bassin du Congo, que le roi Mohammed VI et le président Paul Kagame ont convenu de l’appui marocain à la candidature rwandaise, avant même son annonce officielle en mai dernier. Après cette rencontre, le Royaume a adopté une « position claire…

article suivant

28 mars, 23h : 12 nouveaux cas d'infection confirmés, 402 au total