D'où proviendront les 12 milliards de dirhams de nouveaux financements ?

Selon une source gouvernementale autorisée, le Projet de loi de finances 2019 prévoit une enveloppe de 12 milliards de dirhams de financement via «une nouvelle forme de partenariats public-privé». De quoi s'agit-il exactement ? Une source proche du dossier décrypte pour TelQuel ce nouveau mécanisme qui permettra de financer des grands projets sans alourdir le déficit étatique.

Par

Le ministre de l'Economie et des Finances Mohamed Benchaaboun lors de l'université d'été de la CGEM le 29 septembre à Casablanca.

Une source gouvernementale autorisée confirme à TelQuel l’information relayée par Médias24, selon laquelle 12 milliards de dirhams permettraient de contenir le déficit public via un nouveau mécanisme de financement. Mais infirme l’hypothèse avancée par nos confrères de «nouveaux dons du Golfe», précisant qu’il «ne s’agit pas de financements étrangers, mais d’une nouvelle forme de partenariats public-privé, qui va nous aider à financer de grands projets, à l’instar de la politique choisie par certains pays comme la Turquie». Jointe par TelQuel, une source proche du dossier livre de plus amples explications : «il s’agit d’un mécanisme assimilé à du partenariat public-privé, qui impliquera des institutionnels marocains type CDG, caisses de retraite, assurance, voire fonds d’investissements de banques».  Le principe est simple : des…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer