Choléra algérien : Le Maroc prend des mesures préventives

Aucun cas de choléra n’a été enregistré au Maroc, selon le ministère marocain de la Santé. Des mesures préventives ont toutefois été adoptées pour éviter l'apparition de l'infection dans le Royaume, qui a fait deux morts depuis début août en Algérie.

Par

Rachid Tniouni / TelQuel

Aucun cas de choléra n’a été enregistré au Maroc a fait savoir le 28 août le ministère de la Santé. Si à la différence de l’Algérie – où la maladie a tué deux personnes depuis début août et où 46 cas ont été confirmés parmi les 139 cas hospitalisés – le Maroc n’est pas touché par l’épidémie, le département de Doukkali se montre toutefois prudent. Contacté par nos soins, le Dr Abdelghani Dghimer, chef de la division de communication du ministère de la Santé, affirme : « Le ministère a mis en œuvre les mesures préventives nécessaires qui s’imposent ». 

Ces mesures consistent au « renforcement des dispositifs de surveillance et de vigilance épidémiologique sentinelle des gastro-entérites aiguës et de surveillance des toxi-infections alimentaires, ainsi que la consolidation des mesures de contrôle sanitaire au niveau des frontières », précise le ministère dans un communiqué. Et d’ajouter que le dispositif de contrôle a été renforcé « en particulier dans les aéroports accueillant les passagers en provenance de certains pays où des cas de choléra ont été signalés ».

Selon le département de Doukkali, ces mesures concernent aussi « l’appui aux laboratoires hospitaliers dans l’investigation microbiologique et le déploiement d’un stock de médicaments et d’équipements nécessaires pour le traitement des cas de maladie ». Un numéro de téléphone (08.01.00.47.47) a également été mis en place afin de tenir informer les personnes désirant disposer de davantage de renseignements.

Le choléra est une infection diarrhéique aiguë provoquée par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminée par un vibrion qui provoque de fortes diarrhées et vomissements. La maladie peut entraîner une déshydratation sévère et la mort en l’absence de traitement, rappelle l’AFP. La dernière épidémie d’ampleur de choléra en Algérie remonte à 1986.

article suivant

Débat présidentiel : les punchlines de Donald Trump et Joe Biden