De Pontarlier à Casablanca, la caravane Philomobile espère philosopher sans frontières

De Pontarlier à Casablanca, la caravane Philomobile espère philosopher sans frontières

Au volant de sa camionnette aménagée, l’ancienne professeure de philosophie Laurence Bouchet ambitionne d’établir un dialogue philosophique entre les personnes et les cultures des pays traversés. Baptisé « Philomobile », le véhicule voyagera de Pontarlier en France jusqu'à Casablanca, en passant par l'Espagne.

Par

L'équipe du projet Philomobile Crédit: DR

Philosopher sans frontières, telle est l’ambition de « Philomobile – retour à la philosophie socratique ». Le projet prendra la route en octobre prochain pour traverser trois pays aux influences culturelles multiples : la France, l’Espagne et le Maroc. Une démarche singulière qui a pour objectif de « dresser le portrait d’une Europe et d’un Maghreb en crise où il est temps de prendre un chemin de traverse et de contribuer au dialogue entre les communautés, les classes sociales et les générations », annoncent les organisateurs dans un dossier de présentation, dont TelQuel détient copie.

Aux commandes de cette camionnette pas comme les autres, Laurence Bouchet. La cinquantaine, cette professeure qui a enseigné la philosophie pendant 25 ans, a finalement renoncé à son métier, jugeant le système de l’éducation en France « peu propice au développement intellectuel et émotionnel des jeunes, trop rigide et engoncé dans des habitudes et peu enclin à se remettre en question ». Elle troque ainsi sa salle de classe contre un volant d’une caravane aménagée à la fois en centre de discussion et en chambre pour la nuit.

Grâce à son véhicule, Laurence s’arrête pour philosopher, à la manière de Socrate, avec tout un chacun sur les places de villages, dans les prisons, les écoles, les médiathèques, les entreprises ou bien encore chez des particuliers de toute la France. En octobre, son périple conduira l’ancienne professeure de Pontarlier (une commune dans le centre est de la France), en traversant la péninsule ibérique, jusqu’à Casablanca .

Philosophons ensemble

Durant ce voyage, la « Philomobile » s’arrêtera dans des petits villages et des grandes villes, un trajet qui permettra ainsi de rencontrer des personnes de tous milieux et de toutes conditions sociales. « Laurence Bouchet et les personnes qui l’accompagneront philosopheront dans des écoles, des médiathèques, des centres sociaux, des librairies, sur les places ou même aux abords des marchés », précisent les organisateurs.

Lors des ateliers de philosophie, des questions portant sur les thèmes du voyage, de l’étranger et de la connaissance de soi seront proposées à tous comme thème à la réflexion. Les ateliers seront aussi l’occasion de « réfléchir à partir de contes issus des différentes cultures et traditions : contes soufis, histoires juives, contes d’Europe ». Les organisateurs prévoient également de proposer aux personnes rencontrées de faire l’expérience du travail d’introspection et de connaissance de soi auquel invite la consultation philosophique.

Instituteurs d’écoles primaires, bibliothécaires, professeurs de philosophie, praticiens philosophes… au cours du périple, la camionnette prendra également contact avec des personnes qui animent et encouragent la pratique du dialogue philosophique. Du côté marocain, on retrouvera El Alaoui Rachid, inspecteur régional et coordinateur de la philosophie à l’académie régionale d’éducation et de formation de Casablanca ; Soufiane Margoube, animateur de communauté de recherche philosophique pour enfants et collaborateur avec l’Atelier de l’observatoire, Housni Zbaghdi, doctorante en Philo et fondatrice de l’espace culturel Philia cowork & childcare de Casablanca.

Tanger et Rabat avant Casablanca

La journaliste culturelle, critique littéraire et éditrice Kenza Sefrioui fait également partie de ces personnes-relais. Pour elle, la Philomobile « semble être un projet tout à fait intéressant pour diffuser auprès d’un public non spécialiste, la démarche de réflexion philosophique. C’est  d’autant plus urgent au Maroc que la philosophie n’a pas été enseignée pendant plus de trente ans et que les Nuits des philosophes (un événement annuel organisé par l’Institut français au Maroc, ndlr) qui ont lieu depuis quatre ans rencontrent un véritable succès populaire et qui montrent à quel point le besoin de penser est vivement ressenti par les jeunes. »

De Pontarlier à Casablanca, tel est le trajet du projet PhilomobileCrédit: DR

Selon le document de présentation, l’aventure de la Philomobile démarrera, le 16 octobre, avec un atelier philo à la maison d’arrêt de Besançon, à Doubs, en France. Il faudra attendre le 6 novembre pour que l’initiative prenne ses quartiers à Tanger. Jusqu’au 7 novembre, les organisateurs animeront des ateliers  à la libraire des Colonnes et dans un centre social.

Le 8 et 9 novembre, la caravane se déplacera à Rabat pour y animer les mêmes ateliers dans une école primaire et un lycée avant de se diriger vers Casablanca. Du 10 au 14 novembre, la métropole accueillera la caravane pour animer des ateliers dans des écoles, des établissements secondaires et au centre Philia cowork & childcare. Pour marquer l’épilogue de la tournée, la Philomobile participera à la cinquième édition des Nuits des philosophes.

Pour co-financer leur projet, les organisateurs ont opté pour le crowdfunding. Sur le site internet français de cagnotte en ligne Leetchi, le projet de Philomobile a collecté 1.474 euro (16.126,62 dirhams) sur 4.000 euros ((43.762,88 dirhams) espérés. 64 % du montant reste à collecter, avant l’échéance fixée, soit trois semaines. Le budget total est de 44.500 euros (486862,09 dirhams).

article suivant

Au Mali, l'opposition veut entrer en "résistance" face à IBK

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.