Décès de l’industriel et ex-président de l’Amith El Mostafa Sajid – Telquel.ma

Décès de l'industriel et ex-président de l’Amith El Mostafa Sajid

Ex-président de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) pendant deux mandats successifs, El Mostafa Sajid est décédé le 9 aout à l’étranger. Retour sur le parcours d'un industriel apprécié pour ses qualités professionnelles et humaines.

Par

L'industriel El Mostafa Sajid, décédé le 9 aout 2018. Crédit: Facebook

L’Amith est en deuil, » a témoigné sur Facebook Mohamed Tazi, directeur général de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement, après le décès le 9 aout d’El Mostafa Sajid. Président de l’Amith de 2010 à 2016 tout en ayant assuré l’interim après le départ forcé du président Mohamed Tamer en juin 2009, El Mostafa Sajid est décédé à 68 ans, à l’étranger, « suite à une longue maladie  » nous confirme Youssef Sajid, neveu du défunt.

Frère cadet de l’actuel secrétaire général de l’Union constitutionnelle (UC) et ministre du Tourisme Mohamed Sajid, El Mostafa Sajid était ingénieur textile de formation, gérant de la société familiale Mazafil (Société anonyme de filature et de tissage de Mazagan).

Contacté par TelQuel.ma son compagnon de route et actuel directeur général de l’Amith Mohamed Tazi assure avoir « perdu un membre de la famille » et que le secteur « vient de perdre un valeureux patriote ».

Le défunt a siégé plus de 30 ans au conseil d’administration de l’AMITH, que ce soit avant ou après sa prise de fonction à la tête de l’association. Une endurance rare, « démontrant l’amour incommensurable qu’il avait pour la profession dont il défendait les intérêts, même quand ceux-ci allaient à l’encontre de ses intérêts personnels », témoigne Mohamed Tazi.

De 2010 à 2016 aux commandes de ce groupement patronal, El Mostafa Sajid a notamment défendu l’assainissement du marché local et poussé les pouvoirs publics à intégrer cette dimension dans ses politiques. C’est sous son mandat qu’a eu lieu la signature du pacte d' »accélération industrielle du textile » en 2015. «  Il fait partie de la poignée de personnes qui ont travaillé bien avant sur la vision du secteur pour se projeter à l’horizon 2025, » nous explique Mohamed Tazi.

Durant sa présidence, il a incité les opérateurs du secteur à intégrer la dimension nationale au sein de l’Association, naguère portée sur des projets orientés vers l’international. Cette stratégie avait permis à l’AMITH d’enregistrer davantage d’adhésions d’opérateurs locaux, avec la prise en charge de leurs problématiques liées essentiellement à la restructuration et à l’assainissement du marché intérieur.

Les funérailles d’El Mostafa Sajid auront lieu après le rapatriement de sa dépouille, nous indique Youssef Sajid.

article suivant

Une nouvelle enquête sur une vidéo montrant une tentative de viol à Casablanca

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.