A Nador, un homme pris en flagrant délit de pédophilie 

Un employé de la municipalité de Nador, âgé de 59 ans, a été arrêté le 3 août, après avoir été surpris en flagrant délit de pédophilie par la population locale.

Par

La porte du bâtiment où le mis en cause avait l'habitude de venir "accompagné d'enfants". Crédit: Nadorcity.com

La ville de Nador est secouée par une affaire de pédophilie. Un homme âgé de 59 ans et employé comme agent de propreté à la municipalité, a été surpris en flagrant délit de pédophilie sur un mineur de 14 ans rapporte le site local d’information Nador City.

La scène a eu lieu le 3 août, dans l’après-midi. Le mis en cause a été « cerné » par la population locale, quelques instants après être monté dans un ancien bâtiment inoccupé, construit pendant le protectorat espagnol et qui a notamment servi de siège au premier arrondissement de la ville.

« Selon nos informations, le bâtiment se trouve en face d’un café très fréquenté. Il est menacé de ruine et devait être démoli depuis un moment déjà. La municipalité en a fait une sorte de dépôt, un espace où ustensiles de propreté et autres objets sont gardés. L’homme qui travaillait depuis plusieurs années là-bas avait les clés de l’immeuble », nous explique Bouchiba Mohamed Taieb, coordinateur régional de l’ONG « Touche pas à mon enfant », qui oeuvre pour la protection de l’enfance.

« Lorsqu’il a été vu avec le garçon, des citoyens se sont réunis et l’ont surpris en flagrant délit. Ils l’ont ensuite encerclé dans l’immeuble en attendant l’arrivée de la police », poursuit le responsable associatif.

« Pas la première fois »

Avant son interpellation, l’homme aurait déjà été aperçu à plusieurs reprises accompagné d’enfants mineurs dans ce quartier où il a sévi. « Selon plusieurs témoins, notamment des serveurs de café travaillant juste en face de l’immeuble où il a été surpris, il avait l’habitude de ramener des enfants dans l’immeuble. Ce n’était pas sa première fois », rapporte le responsable associatif.

Pourquoi donc avoir attendu le 3 août pour le dénoncer ? « Au Maroc, la société civile marocaine n’intervient généralement pas dans ce genre de situations. Plusieurs Marocains préfèrent rester spectateurs de peur de s’attirer des ennuis. Ce n’est que lorsque l’affaire a commencé à faire du bruit dans le quartier, avec l’arrivée notamment de plusieurs citoyens résidant à l’étranger que les gens se sont décidés à agir », soutient Bouchiba. 

Selon lui, la victime fait partie de ceux qu’on appelle ici « des enfants en mouvement ». « Ce sont des enfants qui ont un seul objectif : celui d’immigrer en Europe. Ils peuvent dans certains cas accepter des propositions de pédophiles en contrepartie de l’argent qui leur servira à financer le voyage » ajoute le responsable de l’association.

Après l’arrestation du mis en cause, l’enfant a été transporté à l’hôpital central de Nador pour être soumis à des examens. Le quinquagénaire, lui, a été placé en détention avant d’être présenté le lendemain au procureur du roi. Il doit être jugé dans les prochains jours.

article suivant

Abdelhak Khiame quitte le BCIJ : retour sur un parcours de lutte antiterroriste