Vacances studieuses pour le gouvernement durant le mois d’août

Vacances studieuses pour le gouvernement durant le mois d’août

Les membres de l’Exécutif ont été autorisés à prendre deux semaines de congé à l’issue du dernier conseil de gouvernement tenu durant le mois d’août. Ils ont toutefois été chargés de présenter  « des plans d’exécution pour les mesures mentionnées par le roi Mohammed VI lors de son discours » à la fin du mois d’août.

Par

Mohammed VI en Conseil des ministres le 2 octobre 2017 à Rabat. Crédit: MAP

Contrairement à l’été 2017,  les membres du gouvernement ne seront pas privés de vacances cette année. «  Tout ministre a le droit de soumettre sa demande de congé » nous indique le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi. Le ministre précise également que le Conseil du gouvernement ne se réunira pas « lors des deux prochaines semaines » suite à la dernière réunion de  l’Exécutif qui s’est tenue le 3 août.

Les vacances des ministres ne seront toutefois pas de tout repos puisque les membres de l’Exécutif devront présenter  « des plans d’exécution pour les mesures mentionnées par le roi Mohammed VI lors de son discours ». « Les départements ministériels concernés sont mobilisés pour activer ces mesures » nous assure le porte-parole de l’Exécutif. Avant un discours du trône, durant lequel il a tracé une feuille de route économique et sociale pour le gouvernement, le roi Mohammed VI a convoqué , le 29 juillet,  une réunion durant laquelle ces réformes ont été évoquées et  à laquelle ont pris part 10 ministres.

Parmi eux Mustapha Ramid, ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, Said Amza, ministre de l’Education ou encore Moulay Hafid Elalamy , ministre de l’Industrie. Le désormais ex-ministre de l’Economie, Mohamed Boussaid, a également pris part à cette réunion.

Pour rappel, le roi Mohammed VI avait insisté, dans son discours du 29 juillet, sur la mise en place du Registre social universel,  de la réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI)  et de la Charte de déconcentration administrative. Le souverain avait également évoqué la nécessité de donner une « impulsion vigoureuse » aux programmes d’appui à la scolarisation et avait appelé à recentrer l’Initiative de développement humain (INDH) sur « le développement du capital humain, la promotion de la condition des générations montantes, l’appui aux catégories en situation difficile ». 

Vacances des ministres : qui décide de quoi ?

Selon des sources dans l’Exécutif, les ministres ont droit à des vacances allant d’une à trois semaines, selon le département et la durée pendant laquelle ils n’ont pas pris de repos. Le tout se fait en coordination avec le chef de gouvernement qui gère notamment l’organisation de l’intérim.

Dans tous les cas, l’aval du cabinet royal est nécessaire. « De toutes les manières, les membres de l’actuel gouvernement ont été nommés il y a moins de trois mois« , commentent nos sources. Cependant 20 des 39 ministres du gouvernement El Othmani faisaient déjà parti du précédent gouvernement. Ils n’ont donc pas eu de répit

 

article suivant

Le Maroc déroule le tapis rouge pour ses relais d’influence en Afrique du Sud

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.