Les plans de Sarim Fassi Fihri pour réformer l'aide à la production cinématographique

Le CCM prépare un amendement de l’arrêté fixant les conditions, les critères et les modalités d’octroi de l’aide à la production des œuvres cinématographiques. Une décision qui fait suite à de nombreux retards dans le versement de cette subvention.

Par

Youtube/ Festival du film de Marrakech

La Commission d’aide à la production des œuvres cinématographiques a dévoilé, le 25 juillet, une liste de 13 films qui bénéficieront d’une avance sur recette octroyée par le Centre cinématographique marocain (CCM). Ces aides destinées aux cinéastes marocains sont attribuées lors de trois sessions annuelles. Mais, petit bémol : plusieurs bénéficiaires s’étant vu attribuer cette aide lors de précédentes sessions n’ont toujours pas perçu ce soutien financier du CCM, alors que leurs films sont déjà terminés. « Nous n’avons malheureusement pas les moyens de nos ambitions », déplore le directeur du CCM, Sarim Fassi Fihri qui explique ces retards par un « manque de liquidité » et des « retards de paiement ». « Normalement la somme accordée au fonds d’aide à la production des œuvres cinématographiques est fixée en début d’année. En raison de la lenteur du circuit administratif, ces financements ne nous ont pas été versés dans les…

article suivant

La filiale casablancaise des cinémas Pathé Gaumont se restructure et augmente son capital