Hedy Lamarr: de l’extase au Wi-Fi

Traduction. Beauté fatale hollywoodienne, cette actrice contemporaine de Marlene Dietrich était une brillante scientifique, inventrice d’un système précurseur du Wi-Fi.

Par

Hedy Lamarr (1914-2000), actrice 
et productrice, a été en 1940 l’inventrice du Wi-Fi, avec son système de guidage de torpilles
 via l’étalement 
de spectre par saut 
de fréquences. Crédit: DR

Cette histoire n’est pas écrite par je ne sais quel employé du département des relations publiques. Je vous la raconte telle qu’elle s’est réellement passée…”, confie Hedy Lamarr au début de son autobiographie, écrite en 1966 et qui vient d’être traduite en français par Charles Villalon chez Séguier, “éditeur de curiosités”. C’est en effet un texte étonnant, plein de fraîcheur, d’humour et de liberté, que les confidences de cette femme, née à Vienne en 1914 et arrivée aux États-Unis en 1937 où elle devint une des plus grandes stars d’Hollywood. 400 pages au style franc et simple, où Hedy Lamarr se raconte et raconte son époque avec légèreté et ironie, sans chercher à embellir ni à occulter des réalités parfois peu brillantes.

Hollywood côté cour

Ecstasy and me, 
la folle autobiographie d’Hedy Lamarr
, 
traduit de l’anglais par Charles Villalon 
Séguier, 440 p., 
280 DHCrédit: DR
Depuis Extase, le film tchèque qui l’a…

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres