Mohammed VI érige le préscolaire en priorité pour l’Etat et la famille

Mohammed VI érige le préscolaire en priorité pour l’Etat et la famille

Dans un discours adressé aux participants de la journée nationale de l'enseignement préscolaire, ce mercredi 18 juillet le souverain, a souligné que cette étape  constituait «le socle de toute réforme» dans le secteur de l'éducation.

Par

Le roi Mohammed VI. Crédit: MAP

Le Maroc a réalisé d’importantes avancées dans le domaine de l’enseignement fondamental, notamment en termes d’augmentation du taux de scolarisation. Néanmoins, l’enseignement préscolaire n’a pas profité des efforts de l’Etat en la matière, comme en témoignent le taux remarquablement faible des bénéficiaires, les écarts profonds entre villes et campagnes, la disparité des modèles pédagogiques adoptés, l’insuffisance des effectifs d’éducateurs, ainsi que la multiplicité des intervenants», a déclaré le roi Mohammed VI dans un discours lu en son nom par le ministre de l’Education, Said Amzazi, à l’ouverture de la Journée nationale sur l’enseignement préscolaire ce mercredi 18 juillet à Skhirat.

«Pour relever le défi de la réforme du système éducatif, l’enseignement préscolaire doit devenir obligatoire pour l’Etat et la famille et être intégré graduellement dans la filière de l’enseignement obligatoire, conformément à une architecture éducative cohérente», a indiqué le souverain.

Mohammed VI a également appelé à adopter des  textes juridiques et réglementaires pour encadrer l’enseignement préscolaire avec «une vision moderne et en parfait accord avec la réforme globale à laquelle Nous aspirons», insistant sur la nécessité de choisir un modèle pédagogique renouvelé et novateur.

Le souverain a également mis l’accent sur l’importance de centrer les efforts sur la réduction des disparités catégorielles et spatiales, notamment en milieu rural, dans les zones reculées, au niveau des centres semi-urbains et dans les régions manquant  d’infrastructures éducatives.

Il a également souligné qu’en parallèle, le principe de la discrimination positive doit être appliqué pour favoriser l’accès des petites filles à l’enseignement préscolaire. Le roi a aussi appelé à accorder l’attention nécessaire aux enfants à besoins spécifiques.

Mohammed VI a également insisté sur la nécessité d’élaborer un cadre pédagogique national de référence pour tout l’enseignement préscolaire. Cela concernera les méthodes d’enseignement, les normes de qualité et la formation des éducateurs.

Le souverain appelle en outre à faire évoluer les méthodes pédagogiques actuelles pour rehausser, à l’échelle de tout le Royaume, la qualité de l’offre pédagogique des différentes structures de l’enseignement préscolaire. Pour le roi, l’enseignement préscolaire constitue le «meilleur investissement dans les ressources humaines», et permettra d’améliorer la performance de l’école marocaine.

Dans le cadre de la réforme de l’enseignement préscolaire, les collectivités territoriales seront amenées à jouer un «rôle fondamental» dans la mise en place, l’équipement et l’entretien des établissements scolaires, notamment dans les zones rurales et les régions reculées. En conclusion de son intervention,  Mohammed VI a insisté sur le fait que cette réforme est l’affaire de l’ensemble des composantes gouvernementales et associatives du Royaume.

Avec MAP

article suivant

Contrat programme de la RAM: Sajid invite Addou à réduire ses ambitions

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.