Boudiaf, le Marocain

Boudiaf, le Marocain

Fils du chef de l’État algérien assassiné en 1992, Nacer Boudiaf vient d’annoncer sa candidature à l’élection présidentielle d’avril 2019. TelQuel retrace les trois décennies d’exil de sa famille au Maroc.

Par

Nacer Boudiaf sur le toit de la maison familiale de la Casbah d'Alger, où il a vu le jour en 1955. Crédit: © Famille Boudiaf

C’est à partir de son lieu de naissance que le projet de société de Boudiaf va renaître”, lance Nacer depuis le fief familial de M’Sila, à 240 kilomètres au sud-est d’Alger. Nous sommes le vendredi 29 juin 2018. Soit vingt-six ans, jour pour jour, après l’assassinat de son père, dans une Algérie en pleine guerre civile. Ne pouvant cacher sa filiation sous des traits si familiers, celui qui a écrit plusieurs ouvrages sur la figure paternelle revendique sa proximité sur le plan des idées. “Nous sommes là pour appliquer le programme que Boudiaf a imaginé dès 1954, mais qu’on l’a empêché de mettre en œuvre en 1962, puis en 1992”, assume l’héritier de 63 ans. Estimant que le meilleur hommage à “Si Tayeb El Watani” n’est plus de chercher qui l’a tué (lire encadré), mais de poursuivre son combat politique, il a créé en 2017 le mouvement “L’Algérie avant tout !”. Mais si c’est en partant du village natal qu’il compte détrôner Abdelaziz Bouteflika du fauteuil présidentiel, auquel celui-ci s’accroche depuis 1999, c’est à 1300 kilomètres plus à l’ouest que son plan s’est affiné pendant près de trente.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Au Mali, l'opposition veut entrer en "résistance" face à IBK

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.