Weego, l'application marocaine qui veut révolutionner les transports en commun

Weego, l'application marocaine qui veut révolutionner les transports en commun

Retards de bus, taxis introuvables, pannes de tramways... Autant de difficultés auxquelles l'application Weego, développée par un jeune entrepreneur marocain, vient apporter une solution.

Par

weego

Attendre moins, pouvoir choisir le moyen de transport le plus rapide : grâce à l’application Weego, cela sera bientôt possible au Maroc. Conçue par Saad Jittou, jeune entrepreneur marocain de 23 ans, Weego est une application collaborative, qui « règle deux problématiques essentielles vis-à-vis des transports en commun, à savoir le temps d’attente et l’optimisation du choix de transport », nous explique le créateur de l’application.

Téléchargeable sur iOS et Android, après une phase « bêta-test » qui débute cette semaine, cette application d’un nouveau genre sera disponible mi-août à Marrakech, dans un premier temps.

Avant d’inclure les grands taxis ainsi que les tramways, à son lancement, Weego ne concernera que les bus. Le logiciel mobile « donnera le temps d’arrivée en temps réel, mais aussi toutes les options de transports disponibles pour les usagers ». Ainsi, « l’option de transport optimale leur sera proposée », précise le jeune entrepreneur.

L’application est « collaborative  », insiste Saad Jittou. La collecte des informations se fera grâce aux utilisateurs. Ce  «  qui nous aideront à pister les moyens de transport grâce à leurs GPS ». En contrepartie, ils recevront différents cadeaux, comme des recharges téléphoniques ou des coupons d’achats. Pour éviter le manque de partage de données en temps réel, le créateur de Weego a décidé d’intégrer à l’application « l’apprentissage automatique  » (machine learning ).

Ainsi, avec la base de données transmise par les utilisateurs, l’application pourra produire des «  prédictions ». Nul besoin donc qu’il y ait en permanence des utilisateurs dans tous les transports concernés, ce qui compliquerait le fonctionnement de l’application.

En ce qui concerne la diffusion de Weego sur le territoire marocain, l’entrepreneur se révèle ambitieux : il souhaite qu’elle s’étende dans l’ensemble Maroc, mais qu’elle atteigne aussi l’Afrique de l’Ouest. Le concours international de startups Seed Stars a d’ailleurs déjà récompensé le projet de Saad Jittou. Vainqueur du concours régional à Casablanca, il ira représenter le Maroc avec Weego, le 5 avril à Lausanne, où se déroulera le Seedstars Summit, l’ultime étape qui désignera le vainqueur du concours.

Un jeune start-upeur marocain à la manoeuvre

Saad Jittou, 23 ans, est un « pur produit marocain ». Originaire de Marrakech et lauréat de l’ENCG Marrakech, le jeune homme a déjà de l’expérience dans entrepreneuriat. Il est le cofondateur de « Pikala bikes », un service de vélo en libre-service disponible à Marrakech. Mais, Saad Jittou, après plusieurs années passées dans la ville ocre, commence à « s’ennuyer  ». Il décide alors « de sortir de sa zone de confort » et de se diriger vers le Sénégal, avec comme objectif : « créer la première marque de prêt-à-porter low cost africaine ». Une fois à Dakar, il tombe sur une annonce de quatre jeunes sénégalais voulant relever un défi : celui de faciliter le transport en commun dans la ville. L’expérience s’avère fructueuse et donne naissance à Weego. A Dakar, l’application est déjà utilisée par prés de 4.000 utilisateurs. L’idée d’exporter le concept au Maroc vient naturellement à l’esprit de l’entrepreneur marocain. Il s’installe alors à Casablanca et commence à planifier le lancement de l’application dans sa ville natale, Marrakech, qu’il choisit comme « ville pilote ».

article suivant

Au Mali, l'opposition veut entrer en "résistance" face à IBK

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.