Noureddine Saïl : “Les groupes de pression idéologique excèdent parfois même l’autorité rationnelle et politique de l’Etat”

Noureddine Saïl : “Les groupes de pression idéologique excèdent parfois même l’autorité rationnelle et politique de l’Etat”

Ex-inspecteur de la philosophie, il a vécu de près l’éviction de la philosophie au profit de la seule pensée islamique. Cette hégémonie a ouvert, en partie, la porte à l’islamisation de la société.

Par

Yassine Toumi / TelQuel

Comment se faisait l’enseignement de la philosophie dans les années 1970 ?

J’ai enseigné la philosophie de 1969 à 1976, date à laquelle j’ai été nommé inspecteur de la matière avant d’être titularisé dans le poste en 1979. Nous étions, nous les profs de philosophie, dans les années 1970, vraiment mobilisés, passionnés par notre métier. J’ai fondé, dès 1969, avec des collègues comme Larbi Ibaqil, Hassan Benaddi, Kacem Bonois, Mohamed Boughali et d’autres, l’Association marocaine des enseignants de philosophie (AMEP) et dès que j’ai été nommé inspecteur, j’ai créé au ministère, à l’intérieur de la division des programmes (dirigée à l’époque par Abdelaziz Amine, un remarquable historien), la commission nationale des programmes de philosophie où j’ai fait venir quatre professeurs dont la compétence était totalement avérée, Naïma Cherkaoui, Ahmed Al Motamassik, Mohamed Al Ayadi et Ahmed Sbai. Cette commission avait d’énormes ambitions pour l’enseignement de la philosophie au Maroc et le fondement de ces ambitions, qui étaient mon crédo pédagogique à cette époque, c’était de pratiquer la philosophie par les.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Au Mali, l'opposition veut entrer en "résistance" face à IBK

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.