Nova Power construira la première centrale solaire de Côte d’Ivoire

Nova Power construira la première centrale solaire de Côte d’Ivoire

La compagnie marocaine Nova Power construira la première centrale solaire photovoltaïque de Côte d’Ivoire. Le coût du projet est estimé à 377 millions de dirhams.

Par

Des panneaux photovoltaïques Crédit: AFP

La première centrale solaire photovoltaïque de Côte d’Ivoire sera construite par Nova Power, entreprise marocaine spécialisée dans les énergies renouvelables. La compagnie se prépare, en effet, à démarrer le chantier de construction, prévu dans la localité de Bengué-Bougou, dans le département de Korhogo, rapporte L’Économiste dans son édition du 11 juillet.

La centrale, qui sera construite sous forme de partenariat public-privé (PPP), aura une capacité de 25 mégawatts. Sa mise en place sera assurée par Korhogo Solaire, une filiale de Nova Power. L’énergie produite par la centrale sera rachetée par la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), filiale du groupe français Eranove liée à l’État de Côte d’Ivoire par une convention de concession. Selon la même source, « le tarif de sortie combiné de l’énergie est fixé à 10 centimes de dollars / kWh ».

Nova Power assurera ainsi la conception, le financement, la construction et l’exploitation de la centrale photovoltaïque. Le coût du projet est estimé à environ 40 millions de dollars, soit près de 377 millions de dirhams. « L’enveloppe est composée de 72 % de dettes et de 28 % d’equity », souligne Mohamed Habbal, PDG de Nova Power, cité par L’Économiste.

Sa mise en service devrait se faire au deuxième semestre de 2019, après 10 mois de travaux de construction. La centrale devrait permettre la création de 300 emplois pour la phase de construction et une trentaine d’autres directs lors de l’exploitation du site.

A l’heure actuelle, la Côte d’Ivoire, première puissance économique d’Afrique de l’Ouest francophone (UEMOA), dispose d’un réseau de 5.000 kilomètres de lignes à haute tension et d’une puissance installée de 2.200 mégawatts. Mais selon Koffy Léandre N’Dri, le président de la CIE cité par l’AFP, seuls 50 % des localités ivoiriennes sont couvertes et 40 % seulement des ménages sont raccordés au réseau électrique. Pour y remédier, le gouvernement mise sur un programme de développement de son réseau et ambitionne d’atteindre la barre des 4.000 MW en 2020 et 6.600 MW en 2030.

article suivant

Le plan du ministère des Finances pour mieux cibler les investissements publics

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.