Le point noir qui retarde le lancement

Alors que le ministre des Transports, Najib Boulif, avait annoncé fin mai une mise en service de la LGV "après l'Aïd El Kebir", une source proche du dossier révèle à Telquel.ma qu'un problème de terrassement à 25 kilomètres de Tanger entraînera un retard d'au moins deux mois.

Par

Interviewé par Telquel.ma fin mai, le ministre des Transports Najib Boulif avait indiqué pour la première fois une date précise de mise en service de la LGV, « prévue après l’Aïd El Kebir, fin août. Nous finalisons les essais qui se passent très bien », s’était-il réjoui de manière précoce au vu de la récente évolution du chantier. En effet, une source proche du dossier , révèle à Telquel.ma qu’ « un problème de qualité du remblai au niveau de trois zones situées à environ 25 kilomètres de Tanger retardera de manière certaine ce délai« , alors que « la voie devait être opérationnelle après l’Aïd El Kebir ».

Pas avant l’automne

Que s’est-il passé ? Il y a deux semaines, l’ONCF a demandé à  ce que soient déposés les rails au niveau de ces trois points totalisant…

article suivant

Sahara: “Pay no mind”